Début

Renouvellement urbain : « Nécessaire adéquation entre NPNRU et Action Cœur de ville » en Outre-mer

Paris - Publié le jeudi 20 décembre 2018 à 16 h 42 - n° 136264 « Le succès des projets de renouvellement urbain en Outre-mer requiert une parfaite interaction entre le NPNRUNPNRUNouveau programme national de rénovation urbaine et Action Cœur de Ville, notamment une coordination calendaire », déclare Stanislas Alfonsi, secrétaire général adjoint de la préfecture de Guyane, au cours des 
« journées de renouvellement urbain Antilles-Guyane 2018 pour les territoires d’Outre-mer », réunissant les acteurs du renouvellement urbain de La Martinique, de la Guadeloupe et de la Guyane, organisées par l’Union Sociale pour l’Habitat Outre-mer, les 10 et 11/12/2018.

« Susciter les débats, permettre les échanges entre les élus, les équipes des EPCIEPCIÉtablissement public de coopération intercommunale - structure administrative française regroupant plusieurs communes afin d'exercer certaines compétences en commun, les villes, les services de l’État, les bailleurs sociaux et les professionnels de l’urbanisme s’avère indispensable à la réussite de la mise en œuvre des projets de renouvellement urbain », déclare de son côté Sabrina Mathiot, directrice de l’USHOMUSHOMUnion sociale pour l'habitat Outre-mer.

François Lamy, ancien ministre de la Ville, a ouvert les débats, rappelant que les contrats de ville signés par l'État, les collectivités locales et les bailleurs seront révisés en 2019. Il a notamment insisté sur la nécessité de sortir des fonctionnement traditionnels par silos et d’engager la transversalité, pour réussir la transformation des territoires. Le cabinet d’avocat Seban & Associés, sollicité par l’USHOM, a précisé les enjeux réglementaires et incidences des lois Égalité et Citoyenneté et ELAN sur l’activité des bailleurs sociaux et l’aménagement.

2 tables rondes ont porté sur :
• les enjeux de transformation des politiques publiques locales pour les adapter aux spécificités des Outre-mers, en présence de Didier Laguerre, maire de Fort-de-France, de Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre et de Stanislas Alfonsi, secrétaire général adjoint de la préfecture de Guyane ;
• les stratégies d’habitat et de développement patrimonial, la gestion des attributions et la mixité sociale et les dispositifs et périmètres du NPNRUNPNRUNouveau programme national de rénovation urbaine et du plan Action Cœur de ville, avec les équipes des DEAL des 3 territoires, les équipes des EPCI, des villes ainsi que l’ensemble des bailleurs sociaux.

Parmi les 480 quartiers, dont 216 d’intérêt national et 264 d’intérêt régional, 22 quartiers d’intérêt national sont situés en Outre-mer dans le cadre du NPNRU pour un montant de 450 M€. Parmi les 222 villes du programme Action Cœur de Ville, doté de 5 Md€ sur 5 ans, 13 sont situées en Outre-mer. Ces territoires pourront bénéficier du dispositif Denormandie adopté dans le cadre du PLF 2019 pour la rénovation des logements anciens acquis en centre-villes.
Journées du renouvellement urbain Antilles - Guyane au service des territoires d'Outre-mer - © USHOM
Journées du renouvellement urbain Antilles - Guyane au service des territoires d'Outre-mer - © USHOM

Adapter les politiques publiques de la ville et du renouvellement urbain aux spécificités des Outre-mers

  • Selon l’USH Outre-mer, Didier Laguerre, maire de Fort-de-France, rappelle l’importance de la prise en compte des fissures structurelles liées à l’histoire de la ville et aux évolutions de ses fonctionnements sociétaux, qui fragilisent la cohésion sociale. Cela implique de repenser la ville avec un objectif  spécifique :  « redonner un souffle à la cohésion sociale et in fine améliorer le mieux vivre ensemble »
  • Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre, insiste pour la réussite des projets urbains en Outre-mer, sur l’obligation de passer d’une politique dimensionnée à l’échelle des quartiers à une politique à l’échelle de la ville. Il a également rappelé la nécessité d’adapter les critères d’arbitrage des moyens aux spécificités et aux difficultés de l’Outre-mer. Jacques Bangou a appelé à la vigilance et à la mise en place d’une plus grande de transparence, dans la lecture des moyens octroyés par le NPNRU et par le programme Action cœur de ville à l’Outre-mer.
  • Stanislas Alfonsi, secrétaire général adjoint de la préfecture de Guyane, évoque le « dynamisme démographique sans équivalent que connaît la Guyane » et sur les stratégies d’aménagement qui doivent en découler. L’État local étant engagé pour accompagner le développement et les mutations urbaines des territoires.
  • Saluant l’action de l’ensemble des acteurs locaux, il souligne la nécessité d’avoir une vision intégrée de la mise en œuvre de la politique de la ville et de la politique de renouvellement urbain, « qui sont la continuité l’une de l’autre et sont indissociables ». 
  • Il rappelle l’importance de la coordination entre acteurs et entre les différents dispositifs qui doivent se décliner dans les mois et années à venir afin de permettre la réussite des projets de renouvellement urbain lancés récemment : « Le succès des projets de renouvellement urbain en Outre-mer requière une parfaite interaction entre le NPNRU et Action Cœur de Ville, notamment une coordination calendaire ».
  • « Il a souligné l’impérieuse nécessité d’agir avec souplesse sur des territoires - les outre-mer - aux spécificités complexes et prégnantes », précise l’USH Outre-mer.

450 M€ pour 22 quartiers d’intérêt national dans le cadre du NPNRU en Outre-mer

Le conseil d’administration de l'ANRUANRUAgence nationale pour la rénovation urbaine, le 15/12/2014, avait avalisé 22 sites ultramarins, tous d’intérêt national « qui vont pouvoir bénéficier d’un effort financier d’environ 450 M€ ».

Tableau
Territoire Commune Secteur identifié
Guadeloupe Les Abymes Capou-Ferrand-Vieux Bourg
Guadeloupe Les Abymes - Pointe-à-Pitre Mortenol-Lauriers
Guadeloupe Les Abymes - Pointe-à-Pitre  Zamia - Carénage - Louisy Mathieu - Blanchard
Guadeloupe Les Abymes - Pointe-à-Pitre Bergevin - Lauricisque - Grand Camp
Guyane Cayenne Centre Ville - Village Chinois - Ilet Malouins - Matines
Guyane Cayenne Mango - Brutus
Guyane Cayenne Mirza - Medan - N’Zilla
Guyane Matoury Comou - Combo - Terca
Guyane Saint-Laurent du Maroni Centre ville - Charbonnière
La Réunion Le Port  Ariste Bolon
La Réunion Saint-André Centre Ville
La Réunion Saint-Benoit Labourdonnais - Beaufonds
La Réunion Saint-Denis Vauban - Butor
La Réunion Saint-Louis Le Gol
La Réunion Saint-Pierre Bois d’Olives
Martinique Fort-de-France Bon Air - Sainte-Thérèse
Martinique Fort-de-France Trénelle Citron
Martinique Fort-de-France Ville Basse
Martinique Fort-de-France Volga Centre
Mayotte Koungou Majicavo-Koropa
Mayotte Mamoudzou Kawéni
Mayotte Pamandzi - Dzaoudzi Dzaoudzi - La Vigie

13 villes parmi les 222 du plan Action Cœur de ville du Gouvernement en Outre-mer

Tableau
Territoire Communes
Guadeloupe Basse-Terre
Guadeloupe Pointe-à-Pitre - Les Abymes
Guyane Cayenne
Guyane Saint-Laurent-du-Maroni
La Réunion Le Port
La Réunion Saint-André
La Réunion Saint-Joseph
La Réunion Saint-Pierre
Martinique Fort-de-France
Martinique Le Lamentin
Mayotte Dembeni
Mayotte Dzaoudzi- Pamandzi
Mayotte Mamoudzou

Sabrina Mathiot
Fiche n° 31164, créée le 08/06/18 à 14:40 - MàJ le 22/10/18 à 16:48

Sabrina Mathiot

Date de naissance : 13/01/1981

Parcours Depuis Jusqu'à
Union Sociale pour l'Habitat Outre-Mer
Directrice Avril 2017 Aujourd'hui
Avril 2017 Aujourd'hui

Union Sociale pour l'Habitat Outre-Mer
Fiche n° 7862, créée le 06/11/18 à 01:53 - MàJ le 06/11/18 à 14:08

Union Sociale pour l'Habitat Outre-Mer

• Activité : L’Union sociale pour l’habitat Outre-mer regroupe 8 bailleurs sociaux d’Outre-Mer. Elle assure une représentation et apporte un appui professionnel à ses membres au plan national et régional. Elle soutient les initiatives permettant le développement du métier de maître d’ouvrage social face aux enjeux de l’habitat dans les régions et collectivités d’outre-mer
• Création  : 2000, sous le nom d’organisation HLM Outre-Mer. Elle devient en 2003 l’Union sociale pour l’habitat Outre-mer.
• Membres :
- SA HLM OZANAM (9 800 logements)
- SMHLM - Société Martiniquaise d’HLM (10 100 logements)
- SIKOA - SA HLM de Guadeloupe (7 900 logements)
- SPHLM /SCP - Société pontoise d’HLM de Guadeloupe (1 900 logements)
- ESH Habitat Guyanais
- SHLMR - Société d’HLM de la Réunion (23 500 logements)
- Office Polynésien de l’Habitat (2 822 logements)
- Fonds Social de l’Habitat (2 200 logements)
• Président  : Fernand Lerychard (SM HLM)
• Directrice  : Sabrina Mathiot
Contact : Katia Magné, assistante de direction
• Tél : 01 40 75 68 58



Union Sociale pour l'Habitat Outre-Mer
14 rue Lord Byron
75008 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1