Demandez votre accès découverte !

« L’occasion de briser les stéréotypes ou de les confirmer ? » (Marie-Christine Oghly, FCEM)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°187535 - Publié le 03/07/2020 à 16:59
- +
©  Arnaud VAREILLE
Marie-Christine Oghly - ©  Arnaud VAREILLE

La pandémie du Covid a touché tous les pays à des degrés divers et à des périodes différentes . Le constat est le même partout, les femmes ont souvent été en 1e ligne. Bien sûr dans le domaine sanitaire, mais également pour les femmes chefs d’entreprises qui ont eu un investissement et une activité majeurs pendant le confinement alliant la gestion de leur entreprise et de leurs salariés, devant faire face aux difficultés économiques, à l’incertitude de leur outil de travail et très souvent à la gestion de la famille au quotidien. Les pressions sont multiples pour assurer sur tous les fronts. La pandémie révèle comment les femmes du monde entier font face à la crise. L’occasion de briser les stéréotypes ou de les confirmer ?, écrit Marie-Christine Oghly Directrice du conseil d’administration @ Nafems • Présidente @ Association Micado • Présidente @ EnginSoft • Conseillère du commerce extérieur @ Équipe de France de l’Export • Vice-présidente … , présidente de Femmes Chefs d’Entreprise Mondiales (FCEM) et présidente du comité régional d’Action Logement Ile-de-France, dans une tribune adressée à News tank, fin juin 2020.

Certaines d’entre elles se sont posé des questions fondamentales qui les ont précipitées dans un stress extrêmement grave. Par exemple celui de savoir si elles n’avaient pas mis le travail et d’autres choses moins importantes avant leurs enfants, famille, amis et se sont remises en question. Certaines d’entre elles pensent à modifier leurs priorités pour maintenir les activités familiales sans sacrifier leur indépendance.

Voici la tribune de Marie-Christine Oghly.


Fonctionner autrement et à inventer le monde de demain

La pandémie du Covid a touché tous les pays à des degrés divers et à des périodes différentes. Le constat est le même partout, les femmes ont souvent été en 1e ligne. Bien sûr dans le domaine sanitaire, mais également pour les femmes chefs d’entreprises qui ont eu un investissement et une activité majeurs pendant le confinement alliant la gestion de leur entreprise et de leurs salariés, devant faire face aux difficultés économiques, à l’incertitude de leur outil de travail et très souvent à la gestion de la famille au quotidien. Les pressions sont multiples pour assurer sur tous les fronts. La pandémie révèle comment les femmes du monde entier font face à la crise. L’occasion de briser les stéréotypes, ou de les confirmer ?

Certaines d’entre elles se sont posé des questions fondamentales qui les ont précipitées dans un stress extrêmement grave. Par exemple celui de savoir si elles n’avaient pas mis le travail et d’autres choses moins importantes avant leurs enfants, famille, amis et se sont remises en question. Certaines d’entre elles pensent à modifier leurs priorités pour maintenir les activités familiales sans sacrifier leur indépendance.

Avec le confinement, la pression est majeure : les femmes doivent prouver leur talent pour rester concentrées, passer d’un sujet à l’autre, confirmer qu’elles sont multitâches, sans prendre de temps pour elles. Mais elles savent aussi que cela peut être une chance. Elles ont appris à fonctionner autrement et à inventer le monde de demain.

Leadership en créant une réelle dynamique d’entraide

Les Femmes Chefs d’Entreprises ont démontré leur leadership en créant une réelle dynamique d’entraide. Elles confirment que la solidarité est un sujet urgent et permanent. L’association Femmes Chefs d’Entreprises Mondiale (FCEM) que je préside compte plus de 120 pays membres. Cette tribune était l’occasion de recenser les initiatives mises en place sur les 5 continents. Beaucoup d’entre elles ont répondu positivement à la demande.

Beaucoup de démarches sont similaires d’un pays à l’autre, il y a eu de nombreux échanges et de communication entre nos associations membres afin de mettre en place les « best practices ». Dans chaque pays et immédiatement dans les jours qui ont suivi le confinement elles ont réagi, les maître-mots ont été solidarité, information, mise en place de cellules de réunion de crise hebdomadaires. Le but étant de garder le lien, de ne laisser personne subir le traumatisme lié à la pression, au sentiment de culpabilité ou d’être démunie et de ne pas pouvoir faire face.

Pour certaines, au Mexique ou au Brésil, elles ont également dû pallier la déficience de leurs Gouvernements qui n’ont mis en place aucune action, aucune mesure pour aider à la survie des entreprises voire même des personnes. Elles ont pris connaissance des mesures mises en place en Europe pour faire du lobbying auprès de leurs gouvernants.

« Seules nous sommes invisibles, ensemble nous sommes invincibles »

Ce qui est commun à chaque pays est l’organisation de réunions virtuelles spécifiques pour les Femmes chefs d’entreprises qui prennent en compte les problématiques liées au maintien de leur entreprise, l’application des mesures proposées, la responsabilité juridique vis-à-vis des salariés mais également la mise en commun des demandes de masques, de gel pour faire des commandes groupées, l’utilisation des filières d’approvisionnement habituelles pour celles qui dans leurs professions utilisaient déjà le matériel nécessaire et pouvaient passer des commandes en urgence.

Beaucoup ont reconverti leur activité pour produire des masques souvent mis à disposition gratuitement pour le personnel soignant. En Italie, dans le secteur textile et pour aider à l’approvisionnement en produits frais repas… Les actions menées par les différentes associations ont été élargies au-delà des adhérentes à toutes les femmes chefs d’entreprises : les webinaires, formations en ligne, interviews, formation à l’utilisation du numérique, soutien psychologique, actions en faveur de leurs salariés en détresse, réflexions en commun sur des propositions pour l’après Covid-19 et pour un futur différent… et relayées sur les réseaux sociaux. Plus que jamais la devise de notre association « Seules nous sommes invisibles, ensemble nous sommes invincibles » a été d’actualité.

Améliorer la situation des entreprises, préparer le rebond

Nos associations nationales ont mené à des degrés divers des actions vis-à-vis des personnels soignants ou des personnels en 2e ligne bien souvent des femmes, distribution de masques, de repas. Les présidentes ont participé aux réunions d’information des fédérations professionnelles, chambres de commerce, fédérations d’employeurs afin d’informer en retour les adhérentes. Elles ont fait appel à des expert(e)s dans des domaines très variés pour améliorer la situation des entreprises, préparer le rebond et soutenir moralement.

En tant que présidente mondiale, j’ai été très sollicitée pour participer à des webinaires, des interviews réalisées par les différentes associations, beaucoup ont créé des radios en ligne ou utilisé des moyens type YouTube. Mon rôle a été souvent de coordonner les mises en relation, transférer les bonnes pratiques, informer, donner des arguments pour faire des propositions aux Gouvernements, montrer que nous sommes un réseau sur lequel s’appuyer. Nous sommes en lien avec l’UNIDO Organisation des Nations unies pour le développement industriel (United Nations Industrial Development Organization) , ONU Femmes en tant que membre observateur à l’ONU, avec d’autres associations internationales de Femmes et avec les différentes instances économiques : CCI Chambre de commerce et d’industrie , le Medef, Action Logement, toutes les structures liées à l’apprentissage et à la formation…

Femme et chef d’entreprise

La période a mis encore plus en lumière cette inégalité Hommes-Femmes, que ce soit dans les médias, les tables rondes, les comités d’expert et tous les spécialistes du monde médical une constatation flagrante très peu de femmes. Toutes nos associations ont réagi très vite lors des confinements en mettant immédiatement en place des réunions virtuelles pour informer leurs membres, garder le contact, éviter l’isolement des femmes impactées plus encore par la crise, devant faire face à des challenges sur le plan familial tout en assurant la continuité de leurs entreprises une mobilisation très forte du réseau, mais également le lancement de réflexions sur l’après crise, comment repenser l’avenir. Toutes les associations membres de FCEM ont mis en place des actions pour leurs membres et se sont beaucoup investies pour mettre en lumière le difficile challenge que peut représenter le fait d’être une femme et chef d’entreprise dans certains pays.

La rubrique est dirigée par Jean-Luc Berho (berhoji@laposte.net), créateur des Entretiens d’Inxauseta sur le logement et l’habitat, qui auront lieu le 28/08/2020 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques), et président de la Coopérative de l’immobilier, à Toulouse. La rubrique a vocation à mettre en exergue des avis experts sur le logement, la politique de la ville, l’urbanisme et l’aménagement des territoires, en France et à l’international.

Marie-Christine Oghly


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Mouvement des Entreprises de France (Medef)
Présidente de la Commission éducation, formation, compétences
FCEM Association des Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales
Présidente
Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine
Membre élue/Secrétaire membre du bureau
Comité Régional Action Logement (CRAL)
Présidente
Cap Santé Entreprise
Présidente
Les Femmes de l'économie Le Club
Présidente
Mouvement des Entreprises de France (Medef)
Vice-présidente de la Commission et du Pôle International
Fédération SYNTEC
Membre du Conseil d’administration
AFNeT
Vice-présidente
Fédération Française du Sport d’Entreprise (FFSE)
Vice-présidente
Les Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales (FCEM)
Vice-présidente & Secrétaire générale
Équipe de France de l’Export
Conseillère du commerce extérieur
Groupe Solendi
Présidente
EnginSoft
Présidente
Medef Île-de-France
Présidente
Association Micado
Présidente
Nafems
Directrice du conseil d’administration
Association des Femmes Chefs d’Entreprises
Présidente
Flowmaster France
Directrice générale
Fluid Dynamics International
Directrice générale
Amazon Technology
Directrice générale
Amazon Computers
Responsable marketing

Établissement & diplôme

Essec Business School Paris
Advanced Certificate - Women Be European Board Ready
Institut d’administration des entreprises
MBA, Marketing & Management
Université de Nancy 2
Master, Géomorphologie & Hydrologie

Fiche n° 39886, créée le 03/07/2020 à 11:48 - MàJ le 03/07/2020 à 12:04

 

©  Arnaud VAREILLE
Marie-Christine Oghly - ©  Arnaud VAREILLE