Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Logistique urbaine : force de l’échange, culture de l’expérimentation (J. Darthout, Club Déméter)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°258754 - Publié le 19/07/2022 à 14:30
- +
©  D.R.
Julien Darthout, Club Déméter et CPV Associés - ©  D.R.

Pour répondre aux nécessaires et toujours plus nombreuses exigences des villes en matière de logistique du dernier kilomètre, le dialogue entre acteurs privés et publics et la culture de l’expérimentation sont indispensables. C’est la conviction du Club Demeter qui a 20 ans en 2022. Il est né d’une initiative de dialogue et d’association d’acteurs leaders du privé (industriels, distributeurs, prestataires logistiques) et d’acteurs publics (laboratoires universitaires, organismes publics) voulant, au travers d’une collaboration intelligente et utile, concevoir et mettre en œuvre des organisations logistiques responsables, respectueuses de l’environnement et des hommes, écrit Julien Darthout Directeur général @ Club Déméter • Associé @ CPV Associés
, délégué général du Club Déméter • Association • Mission : organiser des ateliers opérationnels visant les processus et techniques, sur tous les niveaux de la supply chain, apporter de la valeur ajoutée aux entreprises sur le sujet… , dans une tribune adressée à News Tank le 11/07/2022.

Dans la logistique urbaine, les solutions viennent des territoires et chaque territoire a ses spécificités. C’est pourquoi nous appelons les acteurs locaux à toujours plus de dialogue, au service d’une culture de l’expérimentation et des POC (proof of concept) pour imaginer ensemble les solutions aux contraintes imminentes imposées par les zones à faibles émissions (ZFE-m Zones à faibles émissions (mobilité) ). L’association milite pour mettre en œuvre dans les territoires un protocole engageant et synallagmatique entre les opérateurs et la collectivité.

Voici la tribune de Julien Darthout.


La force de l’échange, l’intérêt de l’exemple

Pour répondre aux nécessaires et toujours plus nombreuses exigences des villes en matière de logistique du dernier kilomètre, le dialogue entre acteurs privés et publics et la culture de l’expérimentation sont indispensables. C’est la conviction du Club Demeter qui a vingt ans cette année. Il est né d’une initiative de dialogue et d’association d’acteurs leaders du privé (industriels, distributeurs, prestataires logistiques) et d’acteurs publics (laboratoires universitaires, organismes publics) voulant au travers d’une collaboration intelligente et utile concevoir et mettre en œuvre des organisations logistiques responsables, respectueuses de l’environnement et des Hommes.

Concrètement, des expérimentations sont définies chaque année et conduites au sein de groupes de travail thématiques dont les préconisations sont testées puis les conclusions sont partagées au sein de la communauté. Les méthodes et les éléments de mesure des résultats en particulier sur les émissions de gaz à effet de serre font partie des protocoles expérimentaux propres à chaque atelier. La recherche et l’exploitation d’innovations pouvant être intégrées dans ces démarches de progrès sont un support constant aux groupes de travail.

Évolution significative de la logistique du dernier kilomètre

La singularité du Club réside donc dans un espace de dialogue et d’implication des parties prenantes basé sur des échanges constructifs et des expérimentations en continu de solutions innovantes couvrant aujourd’hui aussi bien les enjeux du développement durable que plus globalement la responsabilité sociale des entreprises dans le secteur de la logistique.

Prenons l’exemple  de l’évolution significative de la logistique du dernier kilomètre consécutive au retour à des commerces de proximité tout comme au boom de l’e-commerce. Le Club s’y engage fortement et nous sommes convaincus qu’aucun acteur seul ne peut raisonnablement prétendre à l’autonomie de ses solutions.

Les contraintes et objectifs de la collectivité doivent se raccorder à toute une chaîne logistique »

Il y a en premier lieu les contraintes et les objectifs de la collectivité qui doivent se raccorder à toute une chaine logistique d’intervenants qui impactent ce court espace-temps du dernier kilomètre. Le client et citoyen final et son environnement proche impactent également les solutions à mettre en œuvre. Enfin s’agissant d’une expérimentation, des protocoles sont établis qui définissent en particulier les méthodes et les moyens affectés ainsi que les méthodes de calcul des résultats.

Parmi les actions prises et généralisées à plusieurs grandes métropoles, citons par exemple les livraisons de nuit avec du matériel roulant et de manutention à très faible nuisance sonore permettant la mise en place d’une chaine du silence associant fortement le conducteur livreur formé à ces pratiques. Cette solution qui a nécessité des aménagements de la part des acteurs en place, en particulier sur les périodes d’accès en ville et l’organisation du travail du point de vente, allège mécaniquement le trafic diurne en ville aux heures de pointe, améliore la qualité de l’air et favorise un partage plus harmonieux de l’espace public. Une méthode aujourd’hui portée par une association sœur, Certibruit L’association Certibruit a pour objet l’échange d’information, la communication et la coordination des actions réalisées en commun par ses membres dans le domaine du bruit dans l’environnement… , qui propose un encadrement strict de ce process au bénéfice de la collectivité.

Une affaire locale

Le Club a conduit plusieurs expérimentations dans différents territoires. La logistique urbaine est une affaire locale. Bien que des organisations types soient imaginées, les applications varient au regard d’un contexte local toujours atypique. L’enseignement que nous pouvons tirer de ces projets se base donc sur les deux points suivants :

  • la force de l’échange entre les entreprises impliquées et les acteurs locaux, élus et techniciens ;
  • l’intérêt de l’exemple pour démontrer les conséquences sur les externalités induites des opérations de livraison.
Le report des livraisons en dehors des heures traditionnelles entraine un avancement vertueux »

Notre dernière démonstration à Paris en 2021, dans le 13è arr., a confirmé ces convictions accumulées au cours des précédentes expérimentations. On s’aperçoit que le report des livraisons en dehors des heures traditionnelles entraîne un avancement vertueux global : davantage de formation, des outils plus récents, une plus grande attention opérationnelle apportée ainsi qu’une implication du destinataire dans la chaîne de distribution.

L’association milite pour mettre en œuvre dans les territoires un protocole engageant et synallagmatique entre les opérateurs et la collectivité. Très concrètement, il s’agit, après avoir démontré un certain nombre de pratiques vertueuses, d’avoir une reconnaissance locale qui permet ainsi de pérenniser des organisations logistiques dont on sait leur moindre impact. Nous pouvons citer le cas de Strasbourg.

  • Dans la Grande Ile, l’expérimentation a permis de démontrer que pour les points de ventes étudiés, une livraison à 6 h du matin avec un poids lourds de 26 tonnes roulant au gaz permettait de réduire significativement l’impact (CO2 Dioxyde de carbone , particules fines, encombrement) par rapport au cadre règlementaire qui autorise, à juste titre au regard du territoire, des véhicules de 7,5 tonnes entre 7 h et 11 h.

Les solutions viennent des territoires, et chaque territoire a ses spécificités. C’est pourquoi nous appelons les acteurs locaux à toujours plus de dialogue, au service d’une culture de l’expérimentation et des POC (proof of concept) pour imaginer ensemble les solutions aux contraintes imminentes imposées par les zones à faibles émissions (ZFE-m Zones à faibles émissions (mobilité) ).

115 expérimentations sur 20 ans

Le champ d’engagement du Club a porté sur 115 expérimentations depuis sa création. Si par définition, tous n’ont pas abouti à une généralisation, une majorité de succès probants ont toutefois été menés sur l’organisation et la mutualisation des flux afin de réduire les parcours à vide et optimiser les capacités de transport, sur la prévention des risques et la formation du personnel roulant et des opérateurs en entrepôts,  sur l’innovation du matériel roulant en particulier sur les motorisations du futur, la réduction des emballages secondaires et tertiaires ou la réduction et la valorisation des déchets.

Le Club Déméter est une passerelle indépendante d’expérimentations qui agrège les bonnes volontés et la contribution des firmes et des organisations publiques impliquées quels que soient leur positionnement et rôle sur la chaîne d’approvisionnement et de distribution. Elles collaborent et testent dans leurs organisations des solutions qui n’ont pas d’espaces libres comparables pour faire jouer la complémentarité et la concrétisation des idées qui accompagnent leur propre stratégie RSE Responsabilité sociétale des entreprises .

La rubrique est dirigée par Jean-Baptiste Gernet (jbgernet@gmail.com), expert-formateur à l’Acad Association des consultants en aménagement et développement des territoires - fèdère une centaine de structures, représentant une vingtaine de spécialités et près de 1 000 intervenants en aménagement émie des mobilités actives (mobilites-actives.fr). Il a été adjoint au maire de Strasbourg et élu de l’Eurométropole de Strasbourg de 2014 à 2020, en charge des mobilités actives, de la logistique urbaine, de la vie fluviale et de l’économie sociale et solidaire. Il a conduit la réforme de la logistique urbaine entrée en vigueur en septembre 2018, et initié le partenariat entre Strasbourg et Voies Navigables de France. En 2017, il a piloté le groupe de travail « mobilités actives » des Assises nationales de la mobilité, et remis à la ministre des Transports Élisabeth Borne un rapport préparatoire aux travaux de la loi d’orientation des mobilités. La rubrique a vocation à mettre en exergue des avis experts sur la logistique urbaine et l’immobilier multi-fonctionnel, les zones à faibles émissions, les espaces publics et leur régulation (voirie, stationnement, place de l’eau…) en faveur des solutions décarbonées.

Julien Darthout


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Aix-Marseille Université (AMU)
Enseignant
CPV Associés
Associé
Club Déméter
Directeur général

Fiche n° 37165, créée le 25/11/2019 à 16:54 - MàJ le 16/07/2022 à 15:16

Club Déméter

• Association
• Mission : organiser des ateliers opérationnels visant les processus et techniques, sur tous les niveaux de la supply chain, apporter de la valeur ajoutée aux entreprises sur le sujet de la logistique durable (processus de recherche d’information), faciliter le partage d’informations et la mutualisation entre les membres de la communauté
• Création : 2002
• Président : Thierry Allègre
• Délégué général : Julien Darthout
• Adhérents : 40 entreprises (logistique, commerce, grande distribution, transport…)
• Tél. : 01 42 53 42 05
contact

Catégorie : Association, Fondation


Adresse du siège

41, rue Périer
92120 Montrouge France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6963, créée le 17/04/2018 à 12:39 - MàJ le 02/05/2022 à 12:12

©  D.R.
Julien Darthout, Club Déméter et CPV Associés - ©  D.R.