Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Logement : entre le débat national et le local, il y a les « Regards croisés » d’Inxauseta (F. Rochon)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°262591 - Publié le 02/09/2022 à 10:30
- +
©  D.R.
François Rochon - ©  D.R.

J’ai entendu pour la première fois parler des Entretiens d’Inxauseta en 2011. Jean-Luc Berho Président @ Supastera (association événements culturels) • Directeur Analyses Débats et Tribunes Cities @ News Tank (NTN)
• Jean-Luc Berho est président du comité d’organisation des Entretiens…
parrainait avec d’autres à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, le lancement d’une démarche de concertation qui entendait s’attaquer à la crise du logement, intitulée les Rencontres nationales du logement et de l’habitat. En fin d’intervention, il invitait à continuer le débat à Bunus. À l’époque, se tenaient au niveau national les États généraux du logement qui étaient parvenus à formuler un ensemble de propositions, portées conjointement par plusieurs dizaines d’organisations professionnelles et militantes du secteur. Les réflexions sur la question du logement en France étaient alors florissantes, entre le tournant de la rénovation urbaine marquée par la figure de Jean-Louis Borloo Président @ Union des Démocrates et Indépendants (UDI)
, puis celui de l’encadrement des loyers marqué par celle de Cécile Duflot. Où en sommes-nous aujourd’hui ?, écrit François Rochon Chargé de mission / CIFRE @ Union sociale pour l’habitat (USH) • Projet de recherche doctorale : « Le modèle hlm existe-t-il ? Le logement social dans la politique du logement contemporaine en… , urbaniste, chercheur-doctorant à l'École des Ponts, dans une tribune adressée à News Tank le 02/09/2022, après les 21è Entretiens d’Inxauseta le 26/08 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques).

Les deux dernières campagnes présidentielles de 2017 et 2022 ont effacé le sujet du logement. Et force est de constater que les acteurs n’ont pas su imposer de propositions essentielles dans le débat public, malgré les exhortations, notamment lors des précédents Entretiens. Pas de nouveaux États généraux non plus. Quant aux conclusions de la concertation des Rencontres nationales, elles semblent oubliées, enfin… pas tout à fait.

Voici la tribune de François Rochon.


Entre le débat national et le débat local, il y a le studio d’Inxauseta « Regards croisés »

J’ai entendu pour la première fois parler des Entretiens d’Inxauseta en 2011. Jean-Luc Berho parrainait alors avec d’autres à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, le lancement d’une démarche de concertation qui entendait s’attaquer à la crise du logement, intitulée les Rencontres nationales du logement et de l’habitat. En fin d’intervention, il invitait à continuer le débat à Bunus.

À l’époque, se tenaient également au niveau national les États généraux du logement, qui étaient parvenus à formuler un ensemble de propositions, portées conjointement par plusieurs dizaines d’organisations professionnelles et militantes du secteur. Les réflexions sur la question du logement en France étaient alors florissantes, entre le tournant de la rénovation urbaine marquée par la figure de Jean-Louis Borloo, puis celui de l’encadrement des loyers marqué par celle de Cécile Duflot. Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Un débat public sur le logement à renouveler

Les deux dernières campagnes présidentielles ont effacé le sujet du logement. Et force est de constater que les acteurs n’ont pas su imposer de propositions essentielles dans le débat public, malgré les exhortations, notamment lors des précédents Entretiens. Pas de nouveaux États généraux non plus. Quant aux conclusions de la concertation des Rencontres nationales, elles semblent oubliées, enfin… pas tout à fait.

Une forme particulière d’engagement »

Il faut dire que le quinquennat passé a bousculé le secteur, entre un choc de l’offre tant annoncé qui n’a pas eu lieu, et une réforme budgétaire des APL Aide personnalisée au logement - aide financière destinée à réduire le montant du loyer qui méconnaissait largement la question du logement, tout en stigmatisant les plus modestes. Heureusement, les Entretiens d’Inxauseta ont invariablement maintenu leur cap d’un rendez-vous de rentrée en Pays Basque. Pour ma part, j’y viens depuis 2017, voyant là un des très rares événements, peut-être le seul désormais, où subsiste cette forme particulière d’engagement, qui caractérise le champ des acteurs du logement et surtout devrait fait sa force.

Car voilà la question et celle-ci travaille une grande partie du secteur : où est passée notre force collective ? pourquoi avons-nous perdu notre élan ? Avec pour conséquence : comment préparer sérieusement la prochaine réforme de la politique du logement, tandis qu’une crise de grande ampleur risque de nous frapper, avec le tsunami macroéconomique et financier ? Face à l’enjeu, il est urgent de garder son calme et de revenir au sérieux de la méthode, à la connaissance du fonctionnement du champ.

C’était l’un des sujets de la préparation des Entretiens 2022, dont il est important de rappeler que l’organisation de la journée mobilise une centaine de bénévoles, parmi lesquels plusieurs dizaines d’experts qui échangent régulièrement durant l’année. Le constat était le suivant : si le nécessaire débat national que représentent les tables rondes des Entretiens ne suffit plus, à lui seul, à aiguiller la politique du logement, inversement les témoignages de terrains, les exemples locaux, aussi utiles soient-il, ne permettent pas non plus de structurer à eux seuls le débat. Il faut donc innover, rechercher un autre procédé, telle est la problématique.

• Quel impact du contexte économique sur le financement de la production HLM et sur l’accession à la propriété : Aurélien Deleu, directeur marchés immobiliers d’Arkéa, et Nicolas Zitoli, président du réseau Batigère
• OFS/BRS, une solution pour le logement abordable ?  Imed Robanna, directeur général du COL, et Adrien Delacroix, maire adjoint de Saint Denis (93)
• Quelle politique du logement pour les jeunes ? Marie-Céline Cazauba, Directrice d’Habitat Jeunes Pau Pyrénées, et Jérôme Drunat, directeur général de l’APAGL
• Comment renforcer la territorialisation et les coopérations interacteurs ? Roland Hirigoyen, président d’Habitat Sud Atlantic et Norbert Fanchon, président du groupe Gambetta
• Comment conjuguer transition énergétique et politique du logement ? Lionel Causse, député des Landes, et David Chouraqui, directeur général de Square Habitat
• Quelle politique du logement demain ? Henry Buzy-Cazaux, président de l’institut du management des services immobiliers, et Catherine Sabbah, déléguée générale d’Idheal

Vidéos animées par Anne-Laure David, administratrice territoriale, François Rochon, chercheur doctorant à l’École des Ponts et Chaussées, réalisées par Kanaldude.

À la recherche d’une innovation

Une hypothèse apparaît alors : D’une coté, le débat national est représenté par les tables-rondes. De l’autre, la globalité du secteur est représentée avec les participants, par les quelques questions et interventions depuis le public, fatalement réduites à des compléments ou des interpellations, inhérentes à la forme des Entretiens. Entre les deux, il doit être possible de travailler une forme complémentaire de débat, une articulation qui dépasse cette frontalité, pour retrouver les processus internes de circulation des idées au sein du champ.

Contribuer à l’évolution de la politique du logement »

Cette articulation, traduite dans la programmation des Entretiens, serait alors une expérimentation ponctuelle, en réponse au problème de fond identifié en amont, sur la capacité productive du secteur à se saisir des enjeux pour apporter sa contribution à l’évolution de la politique du logement. L’idée chemine alors d’un nouveau type de séquence, qui parte du principe de cette confrontation salutaire entre local et national, entre expert et praticien.

L’objectif n’était plus celui de rassembler toute la chaîne des acteurs, ce que faisait déjà historiquement la programmation des tables rondes, mais de reconstituer différents maillons de cette chaine pour regarder comment ils se combinent ensemble. C’est à ce niveau que le débat sur la question du logement perd sa dynamique interne.

À la représentation d’ensemble du champ devrait donc répondre une image des modalités de sa structuration interne, pour le formuler de façon théorique. Le groupe de travail qui se met en place autour de Jean-Luc Berho, avec Anne-Laure David qui apporte sa connaissance des acteurs, une équipe technique de journalistes audiovisuel de Kanaldude avec Pantxika Maitia et moi-même qui travaille sur des aspects plus universitaires, aboutit après quelques essais à une formule originale pour les Entretiens, qui s’invite comme une extension aux discussions déjà existantes. Car une grande partie des participants aux Entretiens sont des acteurs engagés dans diverses fonctions, qui échangent déjà entre eux de façon informelle mais intense, tout au long de la journée.

Des regards croisés en studio

L’intention est alors de partager une partie de ces échanges, tout en respectant leur principe d’une parole experte mais spontanée, d’une conversation informée mais réservée, à laquelle il reste cependant toujours possible de prêter l’oreille, sans craindre de la déranger. Autrement dit, capter le plus simplement possible ce qui se dit entre les acteurs, et surtout ce qui ne se voit pas et ne s’entend sur la tribune, mais garantit pourtant une grande partie du succès des Entretiens sur la durée.

Six débats qui prolongent les Entretiens d’Inxauseta »

Le dispositif technique pour y parvenir est cependant assez lourd, parce qu’il implique de capter dans de bonnes conditions d’images et de son, une série cohérente et représentative des sujets du moment. Un jeu subtil d’appariement entre les acteurs se met alors en place autour des problématiques, tandis qu’un véritable studio de télévision se monte dans l’une des pièces de la maison.

Le tournage commence, pour une série de six débats qui prolongent dans le temps et sur les réseaux sociaux les Entretiens. Les premiers retours semblent encourageants. Sans perdre de temps, la décentralisation de la politique du logement marque une étape de plus à Bunus. Gageons qu’elle inspire d’autres lieux, à d’autres moments.

Les six débats en duo de courte durée « Regards croisés » sont à voir sur la chaîne YouTube Entretiens d’Inxauseta.

La rubrique est dirigée par Jean-Luc Berho (berhoji@laposte.net), créateur des Entretiens d’Inxauseta, événement annuel dédié aux politiques du logement et de l’habitat. La dernière édition a eu lieu le 26/08/2022 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques) sur le thème de l’urgence à agir. Jean-Luc Berho est également président de la Coopérative de l’immobilier, à Toulouse. La rubrique a vocation à mettre en exergue des avis experts sur l’accès au logement, le parcours résidentiel, la politique de la ville, l’urbanisme et l’aménagement des territoires, en France et à l’international.

François Rochon


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés
Projet de recherche doctorale : « Le modèle hlm existe-t-il ? Le logement social dans la politique du logement contemporaine en France »
Union sociale pour l’habitat (USH)
Chargé de mission / CIFRE
Association laboratoire français pour la politique de l’habitat
Rapporteur / Cycle de concertation
Union sociale pour l’habitat (USH)
Chargé de communication / CAP Hlm
Confédération Nationale du Logement
Chargé de mission / 51e Congrès
Cabinet HQB
Coordination des rencontres nationales du logement et de l’habitat

Établissement & diplôme

Université Paris-Est
Recherche doctorale en urbanisme, aménagement communautaire et régional
École d’urbanisme de Paris (UEP)
M2 Programmation architecturale et urbaine
Université de Poitiers
Maîtirse de géographie

Fiche n° 36313, créée le 10/09/2019 à 14:23 - MàJ le 08/10/2021 à 15:05