Début

Transition énergétique : doublement des marchés et croissance des emplois (+75 %), selon l’Ademe

Paris - Publié le jeudi 11 juillet 2019 à 10 h 00 - n° 151873 Les marchés concourant à la transition énergétique ont doublé et le nombre d’emplois directs a augmenté de 75 % entre 2006 et 2017, avec plus de 370 000 personnes employées dans ces secteurs, indique l’AdemeAdemeAgence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie dans son état des lieux des marchés et des emplois concourant à la transition énergétique et écologique, le 10/07/2019. 3 marchés dynamiques favorisent la création d’emploi : le transport, le bâtiment résidentiel et les EnREnRÉnergies renouvelables.

• Le transport « écologique », dont le chiffre d’affaires a été multiplié par 4 entre 2006 et 2017 (soit 33,5 Md€) emploie 94 000 ETPETPÉquivalent temps plein - unité de mesure des coûts salariaux correspondant à un temps plein salarié en 2017. La fabrication et l’installation des équipements et infrastructures représentent 72 % des investissements. L’Ademe explique l'évolution par l’augmentation de la part des véhicules moins émetteurs de CO2 et le développement des modes alternatifs au transport routier individuel.

• La rénovation énergétique des bâtiments, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 79 % entre 2006 et 2017 (soit 31 Md€), emploie 218 000 ETP (+59 %) en 2017.  La fabrication et l’installation des équipements et infrastructures pour les bâtiments résidentiels représentent 90 %. La balance commerciale du marché du bâtiment résidentiel est déficitaire (1,9 Md€) car « la France importe un nombre important d’appareils électroménagers performants », indique l’Ademe. 

• Les énergies renouvelables et de récupération, dont le chiffre d’affaires a « plus que doublé » entre 2006 et 2017, soit 26 Md€, emploie 86 000 ETP (+39 %) en 2017. Les investissements dans la fabrication, la construction, l’installation et la vente des équipements représentent 30 % du marché. Les ventes d’énergie et la maintenance représentent 63 %. Le déficit de la balance commerciale du marché des EnR se creuse (0,7 Md€), dû à l’augmentation du rythme de déploiement de l’éolien terrestre depuis 2017.
Siège de l'Ademe, à Angers - © Ademe
Siège de l'Ademe, à Angers - © Ademe

Transition énergétique : chiffre d’affaire et effectifs en hausse en 2016

Évolution des marchés et emplois liés à la transition énergétique entre 2006 et 2017

Évolution des marchés et emplois liés à la transition énergétique entre 2006 et 2017






81,2 Md€ de chiffre d’affaire en 2016

Les marchés de la transition énergétique, les 3 secteurs confondus (transport, bâtiment résidentiel, EnR), représentent 81,2 Md€ de chiffre d’affaire en 2016, soit +132 % entre 2006 et 2016, dont :

  • 31,7 Md€ dans le secteur des transports en 2016, secoué entre 2015 et 2016 par une hausse de la part des transports collectifs urbains (+32 %) et des véhicules électriques (+31,9 %) ;
  • 25,2 Md€ dans le secteur du bâtiment résidentiel en 2016, dont 3,8 Md€ pour la part des EnR dans la rénovation ;
  • 20,4 Md€ dans le secteur des EnR en 2016 (dont les 3,8 % pour la rénovation), avec une augmentation de la part du biogaz entre 2015 et 2016 (+31,5 %).

354 674 emplois en 2016

Les 3 secteurs de la transition énergétique représentent 354 674 emplois en 2016, soit +65 % entre 2006 et 2016, dont :

  • 91 006 ETP pour le secteurs des transports en 2016 ;
  • 182 891 ETP pour le secteurs des bâtiments résidentiels en 2016, dont 21 929 ETP concernent les EnR dans la rénovation du bâtiment, et avec une augmentation du pourcentage représenté par le renouvellement des appareils de chauffage et la production d’eau chaude sanitaire entre 2015 et 2016 (+8,9 %).
  • 58 848 ETP pour le secteur des EnR (dont les 21 929 ETP pour la rénovation) en 2016, avec une augmentation de 26 % de la part du biogaz entre 2015 et 2016.

Méthodologie de l'état des lieux

Méthodologie de l'état des lieux

L’Ademe dresse des états des lieux réguiliers des marchés et des emplois associés aux principales filières concourant en France à la transition énergétique et écologique depuis 2008. Cette édition, composée d’une synthèse et de 3 rapports sectoriels, présente les résultats sur la période 2006-2016 ainsi que les estimations provisoires pour 2017.

Sur les 3 filières étudiés, sont pris en compte :

pour le secteur des transports : les infrastructures et équipements ferroviaires, les infrastructures et équipements des transports collectifs routiers de voyageurs, les vélos urbains (vélos de ville, vélos à assistance électrique, vélos pliants), les véhicules particuliers neufs de classe A, les véhicules électriques et les véhicules hybrides non rechargeables.

pour le secteur du bâtiment résidentiel : le remplacement des ouvertures, l’isolation des parois opaques, les appareils de chauffage au bois en rénovation, les chaudières gaz et fioul à condensation électroménager énergétiquement performant, les pompes à chaleurs domestiques et les chauffe-eau thermodynamiques en rénovation, la ventilation mécanique contrôlée en rénovation, le solaire thermique en rénovation et les appareils de régulation du chauffage en rénovation.

pour le secteur des EnR : l'éolien, l’hydroélectricité, le photovoltaïque, le bois domestique, le biodiesel, les biocarburants de la filière essence, le biogaz, les pompes à chaleur domestiques et les chauffe-eau thermodynamiques, le bois énergie collectif, l’industriel et le tertiaire, les réseaux de chaleur, le solaire thermique (métropole et DOM), la géothermie, la valorisation énergétique des DMA3 par incinération, les réseaux électriques intelligents et les énergies marines renouvelables.

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie
Fiche n° 6233, créée le 11/01/18 à 15:10 - MàJ le 26/06/19 à 15:40

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

• Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC)
• Création :
1991
• Mission : participer à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l'énergie et du développement durable.
• Implantation : 3 sites pour les services centraux à Angers (49), Paris (75) et Valbonne (06) ; 1 bureau de représentation à Bruxelles.
- 17 directions régionales, 13 en territoire métropolitain et 4 en Outre-mer
• Effectif : 1 000 collaborateurs
• Président : Arnaud Leroy
Contact
• Tél. : 01 58 47 81 28



Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie
27, rue Louis Vicat
75015 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1