Début

Logistique urbaine : « Le modèle low cost ne doit pas profiter de la crise » (Frédéric Delaval, Urby)

Paris - Publié le jeudi 28 mai 2020 à 13 h 12 - n° 184103 • Forte activité du e-commerce confortée pendant le confinement et du drive livré ;
• adaptabilité de la chaîne logistique (physique et numérique), avec gestion des à-coups dans les volumes et de plus grandes amplitudes dans la livraison à domicile ;
• hausse des coûts de distribution et baisse de la productivité, malgré des conditions de circulation favorables et un carburant moins cher ;
• recherches plus intenses que d’habitude de surfaces logistiques proches du centre-ville ;
• risque d’une offre surcapacitaire face à une demande atone.
Telle est la conclusion du webinaire, le 26/05/2020, organisé par News Tank Cities, avec 6 conférenciers, sur les effets conjoncturels et structurels des 3 derniers mois sur la logistique urbaine en B2C et B2B.

« En mars et avril 2020, la chaîne logistique a assuré ses missions, malgré un effondrement des volumes lors de la 2e quinzaine de mars. Il n’y a pas eu de rupture. Les livraisons et le service ont pu continuer malgré des contraintes sanitaires, la fermeture de points-relais et la difficulté à trouver du personnel. Personne ne sait si les habitudes de consommation prises pendant les 2 mois de confinement vont perdurer. L’avenir m’inquiète. Il y a un risque de surcapacité de l’offre si la demande s’effondre. Il ne faudrait pas que le modèle low cost profite de la crise », déclare Frédéric DelavalFrédéric Delaval, président d’Urby (La Poste). « Il y a la crainte d’une pression à la baisse sur les prix de transport si la reprise est, comme cela semble se dessiner, lente et graduelle », confirme Laétitia DablancLaétitia Dablanc, directrice de la chaire Logistics City (Université Gustave EiffelUniversité Gustave Eiffel). Selon Hervé StreetHervé Street, président du SNTLSNTLSyndicat national des transports légers et de Star’s Service, la « production de chiffre d’affaires a été plus coûteuse. Notre métier et notre savoir-faire, c’est de massifier. Or l’activité reprend doucement depuis mi-mai et rend cette équation compliquée ».

Quels enseignements tirer pour l’avenir ? « Il est fait état de recherches encore plus intenses que d’habitude de surfaces proches du centre-ville, très difficiles à satisfaire à court terme. Cette demande s’accentuera. Je crois beaucoup à la transformation d’actifs commerciaux en bâtiments logistiques. La crise peut accélérer une opportunité, déjà présente avant, avec la reconversion d’anciens centres commerciaux en périphérie proche ou plus éloignée en surfaces logistiques. L’avenir est dans la mixité programmatique. Pour cela, nous avons besoin de simplifications réglementaires », indique Claude SamsonClaude Samson, président d’Afilog. « Dans l’immobilier logistique, la France est un marché mature avec 70 millions de m2, d’une qualité et d’une capacité supérieures à l’Italie (18 millions) et l’Espagne (40 millions). Le marché français a été résilient. Néanmoins, nous verrons les impacts de la crise à partir de 2021. Ce secteur immobilier travaille sur des cycles longs. Il faut se préparer à un creux », déclare Karim Abdellaoui, président d’APRCAPRC à Lyon.

Dans le transport, l’un des phénomènes marquants de la période post-confinement est le déploiement des pistes cyclables dans les villes. Favorise-t-il les livraisons en vélo ? « Je suis mitigé, indique Gabriel Lonné, de la société Coursier.frCoursier.fr. La cohabitation sur la voirie entre les nouveaux convertis au vélo et les coursiers à vélo, qui sont des professionnels, n’est pas simple. Il faut faire attention à la sécurité. Reste que la livraison à vélo séduit. De nombreux clients, revendiquant des valeurs écologiques, sont très réceptifs à ce mode de livraison ».
© D.R.
© D.R.

Replay du wébinaire logistique urbaine le 26/05/2020 - 1h45

« En matière de logistique urbaine, les villes doivent prendre l’initiative »

Laétitia Dablanc, directrice de la chaire Logistics City (Université Gustave Eiffel) : « En matière de logistique urbaine, les villes doivent prendre l’initiative. Elles ne sont pas assez innovantes. Mais peut-être manquent-elles de données fiables pour agir. Prenons l’exemple des low emissions zones en Europe, elles sont bien plus nombreuses qu’en France où les zones à faibles émissions (ZFE) restent marginales. L'État doit progresser dans ses promesses de soutien aux véhicules électriques. La logistique urbaine est foisonnante en termes de métiers. Il faut accompagner la montée en qualifications, faire appliquer les règles sociales et de concurrence et éviter les modèles low-cost ».

« Dans l’optimisation de la chaîne logistique en zone urbaine, les pouvoirs publics ont un rôle à jouer. Ils peuvent agir comme maître d'œuvre. Le format DSPDSPDélégation de Service Public avec appels d’offres peut être une solution. Regardons l’exemple de Fedex à Londres, exclusif de tout ce qui entre sort dans un quartier. Le e-commerce est en train de modifier la chaîne logistique, en termes de fréquences, de taille de colis, d’exigences…, et donc de la rendre plus complexe. Pour autant, nous devons continuer à massifier et à mutualiser les capacités de production, avec un barycentre des zones logistiques qui est en train d'évoluer vers les villes ». (Karim Abdellaoui, président de la société APRC, acteur immobilier en France, en Espagne et en Italie).

« La place du e-commerce, encore renforcée, oblige à revoir le core business »

Claude Samson, président d’Afilog : « En mars et avril, la moitié environ des acteurs connaissent une baisse d’activité, l’autre moitié constate un niveau d’activité ‘normal’ ou en hausse. En mars, les équipes ont été occupées par la mise en place de nouveaux modes d’organisation internes, la gestion de surfaces de débord très demandées par les utilisateurs, par des aménagements des contrats, dont les étalement de loyers… En avril, il a fallu gérer les locataires, clients et prestataires et souvent de régulariser les paiements, de travailler avec les administrations. Soit beaucoup d’activités qui ne génèrent pas de valeur, avec des rentrées d’affaires nouvelles plutôt décevantes chez certains ».

« La chaîne logistique en B2C et B2B a fait la preuve de sa capacité d’adaptation. Mais nous avons tous souffert des conditions d’exploitation, en mars et avril, en pleine pandémie. La question qui se pose est la suivante : comment garantir un réseau vital capable d’apporter des produits vitaux ». (Frédéric Delaval, président d’Urby (La Poste).

« Notre société est historiquement dans le B2B en Ile-de-France. Avec le confinement et la fermeture des magasins, notre activité quotidienne a été impactée. À 90 %, nous avons basculé en activité partielle. Nous avons su être réactifs et nous réorienter vers le B2C. Nos livreurs ont été accueillis souvent très chaleureusement chez les particuliers. Il faut se tourner vers l’avenir. Se relancer, c’est repenser son activité. La place du e-commerce, encore renforcée, oblige à revoir le core business et à aller vers des prestations à plus forte valeur ajoutée ». (Gabriel Lonné, chief operating officer de la société Coursier.fr).

Afilog
Fiche n° 6543, créée le 09/02/18 à 03:06 - MàJ le 13/05/20 à 16:12

Afilog

• Association professionnelle rassemblant tous les métiers de la supply chain et de l’immobilier logistique
• Création : 2001
• Mission : permettre l’insertion permanente et cohérente de la logistique à l’échelle des territoires
• Rséeau : 120 membres
• Président : Claude Samson
• Vice-président : Jean-Louis Foessel
• Directrice déléguée : Diana Diziain
• Contact : Constance Laan, adjointe
• Tél. : 01 53 45 27 21



Afilog
5, rue de Castiglione
75001 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Groupe La Poste
Fiche n° 7538, créée le 28/08/18 à 14:25 - MàJ le 02/07/20 à 16:24

Groupe La Poste

La Poste est un groupe français (société anonyme à capitaux publics) qui propose plusieurs services : postaux, bancaires, numériques… Plus de 17 000 points de contact.
Filiales : La Banque postale, Poste Immo, Geopost, Docapost, Greenovia, Viapost…
Création : 2010 (société anonyme à capitaux publics)
Actionnariat : État et Caisse des dépôts
Chiffre d’affaires (2019) : 25,98 Md€
Résultat d’exploitation : 899 M€
Résultat net part du groupe : 822 M€
Effectifs : 253 000 personnes
Président : Philippe Wahl
Président branche GeoPost DPDgroup : Boris Winkelmann
Tél. : 01 55 44 22 37


APRC
Fiche n° 9890, créée le 20/05/20 à 12:07 - MàJ le 20/05/20 à 12:20

APRC

• Société spécialisé dans l’immobilier tertiare (recherche de foncier et exploitation pour compte d’autrui)
Création : 2006
Mission : promoteur immobilier logistique et mmobilier d’entreprise commerces, industrie…), construction, gestion de sites… en France et en Europe
Président : Karim Abdellaoui
Parc : 19 sites sur 382 hectares
Chiffre d’affaires (2018) : 114 M€
Effectif : 55 personnes
Tél. : 04 37 42 04 20
Fax : 04 72 44 30 29



APRC
63 Quai Charles de Gaulle
CS 50112
69463 Lyon Cedex 06 - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Syndicat National des Transports Légers
Fiche n° 7864, créée le 07/11/18 à 12:19 - MàJ le 23/02/20 à 23:25

Syndicat National des Transports Légers

• Organisation proferssionnelle patronale (méties de la course, messagerie, express, livraison, distribution, navettes…)
Mission : défendre et représenter les professionnels du transport léger urbain et interurbain (véhicules de -3,5 tonnes, deux-roues, coursiers…) et revendique plus de 100 entreprises adhérentes. Le Sntl adhère à la Fédération TLF (Transport & Logistique de France).
Président : Hervé Street (réélu en 2018 pour 3 ans)
Délégué général : Antoine Cardon
Tél.  : 01 55 27 37 27
Contact



Syndicat National des Transports Légers
19, bvd Malesherbes
75008 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Université Gustave Eiffel
Fiche n° 6409, créée le 29/01/18 à 17:11 - MàJ le 28/05/20 à 12:38

Université Gustave Eiffel

• Université Gustave Eiffel. Nouvel établissement qui réunit 1 université (UPEM), 1 institut de recherche (Ifsttar), 1 école d’architecture (Éav&t) et 3 écoles d’ingénieurs (EIVP, ENSG et Esiee Paris)
Création  : janvier 2020
Missions : enseignement, recherche, appui aux politiques publiques, apprentissage, formation, innovation, expertise…
Présidente : Hélène Jacquot-Guimbal (par intérim)
Effectif : 2 300 personnes
Étudiants : 17 000
Contact : Nicole Teillac, chargée de communication
Tél. : 01 60 95 75 00
Fax. : 01 60 95 75 75



Université Gustave Eiffel
5, boulevard Descartes
77420 Champs-sur-Marne - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Coursier.fr
Fiche n° 9912, créée le 28/05/20 à 12:16 - MàJ le 28/05/20 à 12:41

Coursier.fr

• Société de transports urbains (colis et fret)
Création : 1997
Missions : spécialiste du service de courses premium aux entreprises et aux particuliers en Île-de-France (véhicules, motos, vélocargo, vélo…), course à course, tournées régulières, transport urgent et Courses shopping
Président : Jérôme Clastre
Chiffre d’affaires (2018) : 10,8 M€
Effectif : 180 personnes
Tél. : 0 825 30 40 50



Coursier.fr
50 bis rue Maurice Arnoux
92120 Montrouge - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1