Début

Exclusif « 3 réseaux urbains utilisent nos véhicules à Dunkerque, Orléans et Beauvais » (J. Bahri, BYD France)

Paris - Publié le mercredi 26 août 2020 à 16 h 11 - n° 191280 « En France, la gamme de nos véhicules a dû être adaptée. Il a fallu mettre en place une filiale, trouver la localisation idoine pour l’implantation, recruter une équipe France pouvant promouvoir les produits BYD sur le marché et bien sûr les adapter au marché. 3 réseaux urbains utilisent nos véhicules à Dunkerque, Orléans et Beauvais avec des midibus pour Dunkerque, des bus standards pour Beauvais et un articulé pour Orléans. L’ensemble de la gamme est représenté en exploitation sur le marché français. Les réponses techniques sont à la hauteur des exigences des clients », indique Julien BahriJulien Bahri, directeur du service commercial du constructeur-motoriste BYD FranceBYD France, le 26/06/2020.

À l'échelle mondiale, BYD est présent dans plus de 300 villes et plus de 50 pays et régions. La société a livré plus de 55 000 autobus et d’autocars 100 % électriques. Plus de 1 300 bus électriques sont en service ou en commande en Europe. « Le marché de l’autobus et de l’autocar électrique en France est l’un des plus importants d’Europe. Nous accordons une grande attention à ce marché et c’est la raison pour laquelle nous avons un site de production, BYD France. Nous avons la capacité de fabriquer des bus électriques de fabrication française à zéro émission. La vague verte des récentes élections locales renforce l’intérêt pour des solutions de mobilité durable dans les territoires », déclare Julien Bahri.

« En interurbain, nous commençons à avoir des succès chez des transporteurs privés dans l’Oise (filiale de Transdev) et dans le nord (filiale RATP Dev). Prochainement, de nombreuses municipalités d’Ile-de-France recevront leur 1e autocar électrique afin de pouvoir continuer à faire leurs sorties scolaires et extra-scolaires dans Paris intramuros. Nous continuons les essais dans toute la France pour montrer et faire découvrir notre savoir-faire », dit-il.

Julien Bahri répond aux questions de News Tank.
Julien Bahri (BYD France) - © D.R.
Julien Bahri (BYD France) - © D.R.

« La vague verte des récentes élections locales renforce l’intérêt pour des solutions de mobilité durable »

Où en est le développement de BYD France, basé sur la technologie électrique, et quelle est votre analyse du marché français, en comparaison des autres pays européens ?

Le marché de l’autobus et de l’autocar électrique en France est l’un des plus importants d’Europe. Nous accordons une grande attention à ce marché et c’est la raison pour laquelle nous avons un site de production, BYD France. Nous avons la capacité de fabriquer des bus électriques de fabrication française à zéro émission. La vague verte des récentes élections locales renforce l’intérêt pour des solutions de mobilité durable dans les territoires. Nous avons la gamme la plus large du marché européen en terme de véhicules 100 % électriques avec pour la partie urbaine du midibus de 8,70 m en gabarit réduit, du midibus de 10,8 m en gabarit conventionnel, un standard de 12 m, un articulé 18 m. En interurbain, nous avons un autocar électrique de ligne d’une autonomie de 200 km, un autocar de type « low entry » en accessibilité PMRPMRPersonne à mobilité réduite pour la partie avant de 13 m et son « grand frère » en 15 m avec 3 essieux. Le tout en charge DC avec possibilité de charge par opportunité en terminus avec un pantographe de 300 kW de puissance. L’ensemble de la gamme répond à la plupart des utilisations des exploitants et collectivités. Des développements sont en cours afin d’étoffer la gamme et améliorer la densité d’énergie des batteries afin de permettre une plus grande autonomie. Nous sommes la seule société au monde à fournir l’ensemble du système 100 % constructeur : batteries, convertisseurs de puissance, chaine de traction et même chargeur pour certaines applications. En SAVSAVService après-vente, ça veut dire un seul interlocuteur pour le client final.

Hors d’Europe, comment jaugez-vous l'évolution de la technologie 100 % électrique ?

Plus de 1 300 bus électriques BYD sont en service ou en commande en EuropeBYD (Build Your Dreams) a été fondée en février 1995. Après 25 ans de développement rapide, la société est passée d’une entreprise de 20 employés à une grande entreprise employant environ 230 000 personnes, et possède plus de 30 parcs industriels et bases de production dans le monde. Nos véhicules électriques sont présents dans plus de 300 villes et plus de 50 pays et régions. La société a livré plus de 55 000 autobus et d’autocars 100 % électriques. Plus de 1 300 bus électriques sont en service ou en commande en Europe, avec des implantations dans plus de 20 pays européens et plus de 100 villes. Pouvant être exploités 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans le monde entier, nos bus électriques sont qualifiés de « bus électriques sans arrêt ».

Quels sont les pays ou zones européennes les plus en pointe ?

Le plus grand appel d'offres jamais lancé en Espagne pour des bus électriquesEn Scandinavie, on compte près de 300 eBus livrés ou en commande auprès des opérateurs de transport public. Les 15 premiers eBus à Vy Buss, une 1e livraison qui marque le début d’un important programme de renouvellement de la flotte comprenant 55 eBus BYD, dont 8 modèles de classe II de 13 m et 7 bus articulés de 18 m. 23 nouveaux eBus de 12 m à Unibuss, l’un des principaux fournisseurs de transports publics norvégiens. En Hongrie, nous avons livré 10 eBus à l’opérateur de transport public Tüke Busz ZRT, dans la ville de Pécs, marquant le début de la 1e exploitation de bus électriques dans la ville. Les véhicules ont été fabriqués dans l’usine de production ultramoderne de BYD à Komárom, en Hongrie. Tout récemment, nous avons livré les 1e eBus en Allemagne. Ce pays commence à reconnaître la mobilité électrique comme une option commerciale viable avec une flotte de 22 eBus de 12 m dans la Ruhr. En Espagne, BYD a gagné le plus grand appel d’offres jamais lancé dans ce pays pour des bus électriques, avec la majorité des bus commandés par EMT Madrid : 30 bus électriques de 12 m sur un total de 50 véhicules. L’annonce fait suite à la livraison d’une 1e flotte de 15 modèles de 12 m en mai 2020. EMT a sélectionné BYD pour la fourniture de cette dernière flotte de 30 eBus sur la base de plusieurs paramètres opérationnels, notamment la capacité de charge unique, le coût de la consommation énergétique, les coûts de maintenance et la garantie du fabricant. En remportant les 2 appels d’offres, BYD est n° 1 en termes de performance. Les performances à Madrid, en termes de confort climatique et de consommations, sont très regardées par l’exploitant. Nous avons investi dans l’amélioration de sa gamme de bus avec une technologie plus performante et plus sophistiquée afin de fournir à nos clients des produits de meilleure qualité. Nous sommes à l'écoute des besoins des clients et nous optimisons nos produits en fonction des demandes du marché. Cette année, nous avons fait passer l’eBus au niveau supérieur en remportant une catégorie impressionnante aux iF Design Awards, prix de renommée internationale.

Le marché français montre des réticences liées à l’origine chinoise de la marque. Que dites-vous aux acheteurs quand la discussion se situe dans ce registre ?

BYD est une société internationale qui compte l’américain Warren Buffet parmi ses investisseurs. Tout comme mes autres collègues français, je suis rattaché à BYD France, SAS basée à Beauvais dans l’Oise, qui dispose d’un site de production de 32 000 m2 pour assembler les bus et autocars 100 % électriques destinés au marché français. Nous avons connu ses premiers succès dans les pays nordiques, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Au Royaume-Uni, ce fut via un partenariat industriel avec le carrossier britannique Alexander Dennis. Cet industriel a rapidement su proposer des véhicules adaptés parfaitement à son marché  domestique. Ces véhicules ne sont pas adaptables au marché français. Pour les Pays-Bas et marchés nordiques, la barrière de la langue est quasi inexistante. Les pays nordiques acceptent des réponses aux appels d’offres en anglais. L’adaptation a été plus rapide dans ces pays.

Quels sont les réseaux en France qui ont fait appel à vos services ?

3 réseaux urbains utilisent nos véhicules à Dunkerque, Orléans et BeauvaisEn France, la gamme a dû être adaptée. Il a fallu mettre en place une filiale, trouver la localisation idoine pour l’implantation, recruter une équipe France pouvant promouvoir les produits BYD sur le marché et bien sûr les adapter au marché. Tout cela prend du temps. Les 1e résultats paient. 3 réseaux urbains utilisent nos véhicules à Dunkerque, Orléans et Beauvais avec des midibus pour Dunkerque, des standards pour Beauvais et un articulé pour Orléans. L’ensemble de la gamme est représenté en exploitation sur le marché français. Nous continuons de répondre à de nombreux appels d’offres. Les réponses techniques sont à la hauteur des exigences des clients. En interurbain, nous commençons à avoir des succès chez des transporteurs privés dans l’Oise (filiale de Transdev) et dans le nord (filiale de RATP Dev). Bientôt, de nombreuses municipalités d’Ile-de-France recevront leur 1e autocar électrique afin de pouvoir continuer à faire leurs sorties scolaires et extra-scolaires dans Paris intramuros. Nous continuons les essais dans toute la France pour faire découvrir notre savoir-faire. Nous avons la gamme la plus large du marché et vous le verrez d’ici à fin 2020 et allons étoffer la gamme. Nous continuerons à nouer des partenariats industriels car c’est dans l’ADN de BYD.

Quelles sont les solutions techniques préconisées et pour quels segments de marché ?

Les environnements urbains sont les 1e à être mis en mouvement sur la transformation de leur flotteDans le cadre de la transition énergétique, les environnements urbains sont les 1e à s'être mis en mouvement sur la transformation de leur flotte. L’offre est variée et quasiment tous les constructeurs ont un produit électrique. En revanche, le transport interurbain a démarré un peu plus tard, notamment en raison de besoins plus forts en autonomie. Mais le souhait des acteurs de ce transport est aussi d’agir en faveur de cette transition avec des solutions disponibles et éprouvées ce qui explique les succès récents dans ce secteur. BYD a 3 véhicules de transport interurbain avec un autocar de ligne de 13 m, un autocar low entry de 13 m et un autocar low entry de 15 m. Une gamme permet de couvrir beaucoup plus de segments de marché, ce qui peut expliquer nos succès récents en France et en Europe.

Vous évoquez le projet un développement d’un minicar avec une plus grande autonomie. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La gamme sera développée dans les mois à venir. Le minicar fait partie des sujets qui sont sur la table du bureau d’études, d’autant que le produit existe en Chine. Nous travaillons sur un autocar de ligne avec une autonomie beaucoup plus importante et un doublement de la capacité de batterie pour les même volume et poids actuel. Ce qui est une prouesse technologique. Tout cela arrivera sur le marché à court terme.

Au 1e semestre 2020, BYD a été l’un des principaux fournisseurs de masques à l’État français. Comment cela a-t-il été rendu possible ?

Tous les protocoles de sécurité nécessaires ont été mis en œuvre et respectésLa sécurité est notre priorité. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les clients exploitants de bus et autocars électriques BYD ont pu compter sur le soutien total des services d’assistance à la clientèle et d’après-vente de BYD, ce qui est essentiel pour le déplacement des personnels de santé, grâce à des équipes et des pièces détachées sur place. Tous les protocoles de sécurité nécessaires ont été mis en œuvre et respectés. Avec la crise du coronavirus, nous avons créé une nouvelle activité. Fin janvier 2020, nous avons commencé à produire des masques et du gel hydroalcoolique afin d’aider les personnes en 1e ligne dans la lutte contre le virus, dans les établissements médicaux, le secteur des transports ou les endroits les plus exposés. En un temps record, BYD a transformé l’un de ses sites de production en Chine pour devenir l’un des principaux fabricants mondiaux de masques chirurgicaux, avec plus de 50 millions de masques par jour. Les masques BYD ont aidé plus de 17 pays européens à résoudre les graves pénuries et à traverser la période la plus difficile. Comme l’a dit notre président, M. Wang, BYD a la responsabilité sociale de produire des masques chirurgicaux, en mettant tout en œuvre pour atténuer la pandémie de coronavirus. Cela souligne le mandat de BYD en matière de responsabilité sociale des entreprises. Cette initiative démontre la volonté de l’entreprise d’aider la Chine, l’Europe et le monde à combattre le coronavirus. Engagé auprès du Gouvernement et auprès des collectivités et des entreprises, nous avons fourni plusieurs millions de masques de qualité au Gouvernement français, à la Région Hauts-de-France et à plusieurs entreprises dont des acteurs de la mobilité.

BYD France

Fiche n° 6600, créée le 20/02/18 à 09:56 - MàJ le 26/08/20 à 14:10

BYD France

• SAS spécialisée dans le secteur d’activité de la fabrication de moteurs, génératrices et transformateurs électriques
Filiale du constructeur automobile chinois BYD
Président :
Isbrand Ho
Directeur général : Liyun Tian
Directeur commercial : Julien Bahri
Responsable marketing et relations publiques : Aurélie Plaisant
Tél. : 07 62 34 10 96
contact


Julien Bahri

Fiche n° 40241, créée le 26/08/20 à 14:11 - MàJ le 26/08/20 à 15:36

Julien Bahri



Parcours Depuis Jusqu'à
BYD France
Directeur pôle commercial Octobre 2019 Aujourd'hui
Octobre 2019 Aujourd'hui
Dietrich Carebus Group
Sales manager development 2017 à 2019
2017 2019
FCC Isuzu bus
Sales manager 2015 à 2015
2015 2015

Fin
loader mask
1