Plan bâtiment : « L’innovation ne se limite pas aux nouvelles technologies de matériaux » (J. Gatier)

News Tank Cities - Paris - Actualité n°115191 - Publié le 12/03/2018 à 16:48
- +
©  Erol Yolal
Jérôme Gatier, directeur du Plan bâtiment durable. - ©  Erol Yolal

« L’innovation ne se limite pas aux nouvelles technologies de matériaux et d'équipement. Plus largement, c’est le fait d’amener un nouveau produit au service du marché, de nouveaux outils numériques, de nouveaux services, voire des innovations contractuelles comme la garantie de performance », indique le directeur du Plan bâtiment durable, Jérôme Gatier, lors de l'évènement “Buildinterest” organisé par la BPI Banque publique d’investissement - organisme français de financement et de développement des entreprises créé le 1er janvier 2013 à Paris le 09/03/2018.

« Depuis 10 ans, il y a une continuité dans les politiques publiques, des lois Grenelle 1 et 2 à la loi de transition énergétique de 2015, pour encourager l’efficacité énergétique. Dans le domaine de l’innovation il est intéressant d’apporter de nouvelles solutions sur le marché », ajoute le directeur du Plan bâtiment durable.

Jérôme Gatier répond aux questions de News Tank.


En tant que directeur du Plan bâtiment durable, vous avez ouvert la journée “Buildinterest” du 09/03/2018 organisée par la BPI Banque publique d’investissement - organisme français de financement et de développement des entreprises créé le 1er janvier 2013 France pour faire se rencontrer les investisseurs et les start-up de la rénovation énergétique. Que fait le Plan bâtiment durable dans cette plateforme ?

Nous essayons d’encourager toutes les bonnes initiatives publiques et privées qui vont dans le sens du développement de la politique française en faveur du Bâtiment durable. “Buildinterest” a été poussé par la BPI France et nous paraît une initiative utile de mise en relation des investisseurs et des entrepreneurs. C’est un dispositif qui permet de créer de la confiance pour tous les acteurs. C’est important pour faire évoluer le secteur vers des pratiques plus performantes et pour favoriser le développement du marché.

La politique française s’inscrit dans le cadre des politiques de l’UE en faveur de l’efficacité énergétique et du bâtiment durable. L’ambition est de porter des niveaux d’exigence très élevés tout en gérant de manière très participative avec le secteur, d’où la création et la poursuite des activités du Plan bâtiment durable.

Depuis 10 ans, il y a une continuité dans les politiques publiques des lois Grenelle 1 et 2 à la loi de transition énergétique de 2015 pour encourager l’efficacité énergétique. Dans le domaine de l’innovation, il est intéressant d’apporter de nouvelles solutions sur le marché.

L’innovation ne se limite pas aux nouvelles technologies de matériaux et d'équipement. Mais y compris de manière très large c’est le fait d’amener un nouveau produit au service du marché : de nouveaux outils numériques, de nouveaux services, des innovations contractuelles comme la garantie de performance par exemple »

L’innovation ne se limite pas aux nouvelles technologies de matériaux et d'équipement. Plus largement, c’est le fait d’amener un nouveau produit au service du marché, de nouveaux outils numériques, de nouveaux services, des innovations contractuelles comme la garantie de performance par exemple.

Nous soutenons les initiatives comme “Buildinterest” qui encouragent les innovateurs et les investisseurs à s’investir dans le secteur du bâtiment et à faire reconnaître le secteur du bâtiment durable comme un secteur à fort enjeu et opportunités.

Quelle est la teneur des débats entre les acteurs au cours de cette journée et plus largement au niveau national sur le marché de la performance énergétique des bâtiments ?

Ce qui ressort des débats, c’est qu’il y a besoin que tous les acteurs professionnels comprennent mieux chacun les contraintes et les spécificités des autres pour sortir des postures de critique mutuelle et arriver à augmenter la performance globale du service rendu au client et leur satisfaction.

Il ressort aussi le rôle important qui peut être joué par les institutions publiques et notamment régionales (comme on a vu lors de la matinée du 09/03/2018 avec l’exemple de l'Émilie Romagne en Italie) pour impulser la confiance auprès des acteurs privés du marché.

Il est difficile de rapprocher la finance des projets dès lors que les projets sont très locaux ou régionaux et que les institutions financières veulent travailler sur des process nationaux.

Pour le projet “Buildinterest” comme pour l’ensemble des projets qui s’intéressent au bâtiment durable, il doit y avoir un discours politique global en faveur du développement durable et de l’amélioration énergétique, mais après il faut décliner l’action en faveur du développement du marché séparément pour chaque segment.

On pourrait presque dire qu’il y a 5 marchés différents : En France il y a le segment de la maison individuelle privée, la copropriété privée, le logement social, les immeubles tertiaires publics et les tertiaires privés »

On pourrait presque dire qu’il y a 5 marchés différents : En France, il y a le segment de la maison individuelle privée, la copropriété privée, le logement social, les immeubles tertiaires publics et les tertiaires privés.

À chaque fois, la manière dont les personnes considèrent les projets, dont les décisions sont organisées et la manière dont les acteurs sur le segment du marché sont plus ou moins structurés, se traduisent de manière différente.

Il faut être conscient que la performance énergétique seule n’est pas toujours un levier suffisant pour conduire les gens à rentrer dans un processus d’amélioration. Il faut jouer sur tous les leviers de motivation qui sont le confort, la valeur du bien, l’amélioration du cadre de vie et jouer sur tous les moments de la vie du propriétaire ou de la vie du bâtiment. À chacun de ces moments, essayons d’intégrer des travaux de performance énergétique.

Par exemple, quand des personnes achètent un logement et font des travaux de décoration et d’aménagement, il faut travailler à ce que lors des transactions immobilières des travaux de performance énergétique soient intégrés par les acquéreurs. Il faut arriver à embarquer la performance énergétique dans le cadre de travaux suscités par d’autres motivations.

La DHUP Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages - direction ministérielle en charge notamment des réglementations liées à la construction et à la rénovation des bâtiments (RT, RE) a annoncé la mise à l’étude évoquée par le Gouvernement de dispositifs réglementaires incitatifs pour les propriétaires bailleurs (bonus-malus sur les logements énergivores) pour favoriser la rénovation énergétique. Comment voyez-vous se déployer les mesures incitatives ? Faut-il plus de sanctions ?

Le Gouvernement a annoncé la mise à l'étude d'éléments réglementaires tels que le bonus-malus lors des transactions immobilières. Le Plan bâtiment durable jouera son rôle de conseil du Gouvernement dans ces sujets en écoutant les acteurs concernés. Il y a des études en cours sur la faisabilité du dispositif.

La prochaine séquence dans le quinquennat, le principal besoin, c’est le portage politique fort du sujet, une stabilité des dispositifs et aussi une confiance donnée au niveau des régions et des intercommunalités ou agglomérations pour porter leurs projets. Elles ont une grosse composante de motivation et d’animation des acteurs pour l’offre et la demande.

Buildinterest vise à améliorer la faisabilité financière et l’attractivité des investissements dans le secteur du bâtiment durable et de l’efficacité énergétique grâce à la création de 3 plateformes nationales (Build Lab en Italie, Green Buildinvest aux Pays Bas, Euroquity en France) qui regroupent tous les acteurs clés de la filière, des constructeurs aux financeurs.

Le projet repose sur le lancement et l’exploitation de 3 plateformes aux Pays-Bas, en Italie et en France. Ces 3 plateformes favorisent l’instauration d’un dialogue structurel entre tous les acteurs de la filière : architectes, constructeurs, bureaux d'étude, artisans, banques, fonds d’investissements et pôles de compétitivité pour parvenir à dégager de nouvelles propositions de financements. Elles doivent également faciliter le développement d’outils et d’instruments financiers qui accroîtront l’attrait des investissements dans l'énergie durable pour les bâtiments.

La plateforme française prend la forme de la communauté Buildinterest sur le réseau Euroquity de Bpi France en partenariat avec la Caisse des dépôts, le Crédit foncier, fibre energivie le cabinet PNO Consultants. Cette communauté est dédiée à l’accroissement des investissements dans les secteurs du bâtiment durable et plus particulièrement sur la rénovation énergétique des logements en France. Elle regroupe 137 membres début 2018 et met en œuvre des groupes de travail réguliers et une feuille de route commune des acteurs pour lutter contre la fragmentation du secteur et établir 10 projets tests destinés à démontrer la possibilité de financement à bas coût de la rénovation de logements.

Jérôme Gâtier


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Inspection générale des finances
Inspecteur général des finances

Établissement & diplôme

École polytechnique (X)
Diplômé

Fiche n° 29347, créée le 12/03/2018 à 15:17 - MàJ le 21/06/2019 à 11:49

Plan Bâtiment Durable (PBD)

Mission : « Fédérer les acteurs du bâtiment et de l’immobilier autour d’une mission commune : favoriser l’atteinte des objectifs d’efficacité énergétique et environnementale de ce secteur ». Le Plan Bâtiment Durable est rattaché à la Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN) du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales
• Création : Janvier 2009 - précédemment Plan bâtiment Grenelle
• Président : Philippe Pelletier
Contact : Marie Gracia, chargée de mission
• Tél. : 01 40 81 92 09

Catégorie : (Public) Etat


Adresse du siège

Grande Arche, Paroi Sud
Cedex
92 055 La Défense France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6277, créée le 18/01/2018 à 06:11 - MàJ le 13/03/2020 à 12:49


©  Erol Yolal
Jérôme Gatier, directeur du Plan bâtiment durable. - ©  Erol Yolal