Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Logement : les Entretiens d’Inxauseta ou le cimetière des postures (Henry Buzy-Cazaux, ISMI)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°327271 - Publié le 05/06/2024 à 16:15
- +
©  D.R.
Henry Buzy-Cazaux - ©  D.R.

Qui ne se pique d’influence publique dans le domaine du logement ? Il y a comme cela des fonctions que chacun s’arroge à bon compte, comme la communication. Tous directeurs de la communication, tous publicitaires et tous lobbyistes. Tous ministres aussi, avec ces débuts de phrase exceptionnels : « Moi, si j’étais le ministre…. ». La fin témoigne souvent qu’il n’est pas souhaitable que l’impétrant soit nommé. Aux corps intermédiaires, dont c’est le rôle, se sont ajoutés pêle-mêle les entreprises leaders, qui revendiquent de peser sur la décision publique, le secteur associatif, mais aussi les experts de tous ordres. On pourrait penser que cette efflorescence de sources d’inspiration pour la politique du logement est gage de richesse de la pensée. Ce n’est pas si simple, écrit Henry Buzy-Cazaux Président @ Partage+ • Trésorier, membre du CA @ ISC Paris (Institut supérieur du commerce de Paris) • Président - Fondateur @ Institut du management des services immobiliers
, président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers • Institut du management des services immobiliers (groupe IGS)• Mission : formation et enseignement supérieur dans le secteur de l’immobilier, cursus complet de bac à bac +5• Création … , le 05/06/2024, dans la perspective des Entretiens d’Inxauseta le 30/08/2024 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques).

Se donner l’apparence d’avoir un système de pensée est à haut risque. On peut n’avoir qu’une bonne idée, salutaire, deux peut-être, mais la comédie humaine vous pousse à vous forger la figure d’un penseur. C’est une autre définition de la posture… aux confins de celle de l’imposture. Il faut se hisser toujours plus haut et paraître dans cet engrenage fou. Posture encore, quand il est question au contraire de réciter son bréviaire, par souci d’incarner strictement, idéologiquement, dogmatiquement la famille professionnelle ou la marque à laquelle on appartient. On est dans l’ordre de la défense des intérêts, légitime, mais avec l’ambition première du marketing interne.

Voici la tribune d’Henry Buzy-Cazaux.


Les Entretiens d’Inxauseta ou le cimetière des postures

Qui ne se pique aujourd’hui d’influence publique dans le domaine du logement ? Il y a comme cela des fonctions que chacun s’arroge à bon compte, comme la communication. Tous directeurs de la communication, tous publicitaires et tous lobbyistes. Tous ministres aussi, avec ces débuts de phrase exceptionnels : « Moi, si j’étais le ministre…. ». La fin témoigne souvent qu’il n’est pas souhaitable que l’impétrant soit nommé. Aux corps intermédiaires, dont c’est le rôle, se sont ajoutés pêle-mêle les entreprises leaders, qui revendiquent de peser sur la décision publique, le secteur associatif, mais aussi les experts de tous ordres. On pourrait penser que cette efflorescence de sources d’inspiration pour la politique du logement est gage de richesse de la pensée. Ce n’est pas si simple pour au moins trois raisons.

D’abord dans cette jungle, l’enjeu consiste souvent à tenir un discours identitaire, par principe distinct des autres pour sortir du concert. Au risque de créer la cacophonie. L’hétérodoxie pour l’hétérodoxie, ou l’inverse parfois : l’alignement peut sembler préférable, par crainte de s’exposer. On voit bien que le souci de la vérité, fût-elle seulement la sienne, n’est pas l’obsession. Le calcul médiatique ou politique ou les deux l’emportent sur l’authenticité.

Et puis, franchement, se donner l’apparence d’avoir un système de pensée est à haut risque : on peut n’avoir qu’une bonne idée, salutaire, deux peut-être, mais la comédie humaine vous pousse à vous forger la figure d’un penseur. C’est une autre définition de la posture… aux confins de celle de l’imposture. Il faut se hisser toujours plus haut et paraître dans cet engrenage fou.

Ambition première du marketing interne »

Posture encore, quand il est question au contraire de réciter son bréviaire, par souci d’incarner strictement, idéologiquement, dogmatiquement la famille professionnelle ou la marque à laquelle on appartient. On est dans l’ordre de la défense des intérêts, légitime, mais avec l’ambition première du marketing interne. Plaire à ses mandants et dire ce qu’ils veulent entendre, moins intelligent qu’intelligible pour eux. La petite musique est là préférée à la grande et jouer sa partition sied à un public acquis. On fait et refait les gammes. Pas de recul, pas de hauteur de vue, le corporatisme le plus strict. Chacun est dans son rôle, sans surprise. On se fait applaudir de ses amis, et les autres ne sont pas là de toute façon. Tant de colloques, de congrès, de symposiums, peu importe le nom de l’événement, pour tant de positions convenues. Les conclusions pourraient en être rédigées avant leur tenue.

Des ségrégations organisées par la société

Voilà les écueils que nos manifestations immobilières heurtent trop souvent, à Paris en particulier, qui les concentre. On se gardera de pointer un doigt accusateur vers telle ou telle institution. Toutes ont péché à cet égard. Les Entretiens d’Inxauseta à Bunus (Pyrénées-Atlantiques), où se tiennent chaque année à la fin août les Rencontres du logement, est un lieu de rédemption des acteurs. Là-bas, pas de place pour les postures. Jusqu’aux mises qui se confondent, et on peinerait à distinguer un promoteur d’un architecte ou d’un représentant d’une association de consommateurs. On baisse les armes, on dialogue, on ne se pousse pas du col, on ne se fâche pas, on ne s’énerve pas et on mange et boit ensemble. On ne méprise pas, on n’invective pas. Il y a bien un miracle d’Inxauseta, celui de la Pentecôte : « Tous parlaient des langues différentes et tous se comprenaient ». Une autre référence vient à l’esprit, la Babel heureuse de Renken.

Des clivages et des populations typées »

On voit à Inxauseta des gens non pas se croiser, mais deviser souriants de sujets sérieux. Les mêmes ne se rencontrent même pas à Paris. Plus graves peut-être que les postures, les ségrégations organisées par la société elle-même. Les lieux sont spécialisés et rares, très rares sont les lieux de mélange. Fût-ce dans la joie ou la peine, au-delà des missions et du travail et de l’engagement : glissez-vous discrètement, si vous le pouvez, dans l’assemblée qui accompagne un défunt de la communauté du logement, ou dans celle, joyeuse, qui assiste à une remise de décoration à l’une des figures du secteur. Même dans ces circonstances, les clivages sont là et les populations sont typées. Normal puisque la vie de la personne concernée l’a conduite à cet appauvrissement.

On est du monde HLM ou du logement privé, du résidentiel ou de l’immobilier d’activité, de la production ou des services, de l’entreprise, supposée libérale et sans générosité, ou de l’associatif, qui a le cœur à gauche. Tout cela n’est pas la vie, mais la vie, dans les centres de pouvoir et de décision et de représentation, s’organise ainsi. Tellement plus confortable que cette simplification sinon ce manichéisme, tellement plus exigeant de reconnaître l’altérité dans la communauté. Pourtant, comme l’uniformité est ennuyeuse ! On s’en accommode néanmoins.

Intelligence collective et dispute constructive

On la combat à Inxauseta. On en revient assez fier de l’avoir vaincue. Là-bas, dans cet endroit du fin fond du Pays basque français, on a vu des personnes qui ne s’adressaient plus la parole se réconcilier. Parce que la cause supérieure vous regarde d’en haut et que le ridicule tue encore : quand vous avez été placé sur terre avec la chance de pouvoir réfléchir et agir pour loger les ménages, vous n’avez pas le droit de manquer une seule occasion d’intelligence collective et de dispute -au sens classique- constructive. À Inxauseta, si l’on a la foi on acquiert la conviction de gagner son Ciel. Si l’on ne croit pas en un dieu, on sait qu’on évite la bêtise, la stupidité, la vanité. Et c’est déjà une grande victoire. Si l’on croit seulement dans les valeurs du rugby, discipline fondamentale dans ce territoire et presque un thème religieux, on sait que pousser en mêlée dans le même sens, au côté de gabarits plus lourds, plus légers, plus grands, plus trapus, plus rapides, plus puissants, dans cette unité bizarre, est la seule condition de marquer. Peut-être seulement de se rapprocher d’un mètre ou deux de la ligne d’essai, mais d’avancer.

Voilà, c’est ça, les Entretiens d’Inxauseta. On avance, sans complexe, quand ailleurs on piétine beaucoup. Depuis 2017, les ministres du Logement successifs (Julien Denormandie
, Emmanuelle Wargon Présidente @ Commission de régulation de l'énergie (CRE)
, Olivier Klein Maire @ Ville de Clichy-sous-Bois • Délégué interministériel contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT @ DILCRAH
et Patrice Vergriete Ministre délégué, chargé des Transports @ Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires • Président @ Communauté urbaine de Dunkerque (Dunkerque Grand littoral)
) ne s’y trompent pas : ils font le détour, difficile d’où qu’on vienne. Inxauseta se mérite. Au point qu’on n’est pas membre de droit de cette communauté : un jour, les organisateurs vous convient, ou pas. Le critère : avoir montré qu’on n’était pas muré dans ses certitudes. Les arrogants ne recevront jamais d’invitation. On vous souhaite vraiment d’y aller un jour.

Henry Buzy-Cazaux


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Partage+
Président
ISC Paris (Institut supérieur du commerce de Paris)
Trésorier, membre du CA
Institut du management des services immobiliers
Président - Fondateur
ISC Paris (Institut supérieur du commerce de Paris)
Directeur général
Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim)
Directeur général
Emeria
Directeur général adjoint
Crédit Immobilier de France
Directeur délégué
Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim)
Conseiller du président
Assemblée nationale (AN)
Conseiller de Pierre Méhaignerie
Assemblée nationale (AN)
Assistant parlementaire de François Bayrou
Agence nationale de lutte contre l’illettrisme
Chargé de mission
Yvelines
Instituteur

Fiche n° 33833, créée le 11/01/2019 à 17:05 - MàJ le 05/06/2024 à 18:04

©  D.R.
Henry Buzy-Cazaux - ©  D.R.