Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Crise sanitaire : « Reconnaître le logement social comme un bien de 1e nécessité » (J.-L. Vidon, Aorif)

News Tank Cities - Paris - Webinaire n°181071 - Publié le 20/04/2020 à 20:05
- +
©  BB
©  BB

• Assurer la continuité du service, répondre aux besoins des locataires et poursuivre les attributions ;
• assumer un rôle d’amortisseur pour les fournisseurs et prestataires ;
• préparer la reprise et réussir la relance ;
• revendiquer des procédures administratives simplifiées et une prise de décision rapide à l’échelle territoriale.
Telle est le conclusion du webinaire « Le logement social et ses partenaires en 1e ligne » de la crise sanitaire, organisé par News Tank Cities le 17/04/2020, avec les contributions de Jean-Luc Vidon Directeur de la responsabilité sociale, environnementale et territoriale @ ICF Habitat • Président @ Fédération Nationale des Associations Régionales d’organismes HLM (FNAR)
, président de l’Aorif Association des organismes HLM de la Région Île-de-France , Nadia Bouyer Directrice générale @ Groupe Action Logement • Directrice générale @ Seqens • Directrice générale @ Domaxis et Pax‐Progrès‐Pallas
directrice générale de Seqens • Filiale immobilière d’Action Logement• Création : octobre 2019 (issue de la fusion de 6 ESH en Île-de-France : France habitation, Domaxis, Sogemac Habitat, L’Athégienne, Sofilogis et… , Jean-Alain Steinfeld Président @ JAS Consultant • Directeur interrégional @ CDC HABITAT - Île de France
directeur interrégional Île-de-France de CDC Habitat • Missions : Logement social et intermédiaire, gestion locative, accession, à la propriété gestion d’immobiliers publics • Création : 1961 (en 2018, le groupe SNI devient CDC Habitat) • Forme… , Damien Vanoverschelde, directeur général de Hauts-de-Seine Habitat • Office départemental des Hauts-de-Seine Création : 1969 Parc : 38 209 logements (avril 2022) Effectifs : 849 collaborateurs Président : Rémi Muzeau (Vice-président du Conseil départemental des… , Frédéric Lavergne, directeur général d’Erilia • Entreprise sociale pour l’habitat (ESH), groupe Habitat en Région devenue société à mission en 2021 • Création : 1958• Actionnariat : groupe Habitat en Région, Métropole Aix-Marseille-Provence… , Aurélie Gaudillère Présidente @ Enerlis • Présidente @ AGL Consulting - stratégie commerciale
, directrice associée d’Enerlis • Société commerciale• Activités : services en efficacité énergétique et environnementale (solutions pour moins consommer et mise en place d'énergies renouvelables), conseil, de l’audit, de… , Benjamin Frémaux, directeur général d’Idex • Groupe industriel français, présent dans 2 activités liées aux énergies du territoire et services d’efficacité énergétique ; réduire l’empreinte carbone des territoires et d’optimiser la facture… , et Benjamin Brullon, directeur général de Manergy.

Pour réussir la relance, il y a la « nécessité de résorber les inégalités en Île-de-France, notamment en Seine-Saint-Denis. Il faudra reconnaître le logement social comme un bien de première nécessité. Les personnes qui font fonctionner le pays aujourd’hui ont besoin d’avoir un habitat abordable », indique Jean-Luc Vidon. L’USH Union sociale pour l’habitat - organisation représentative du secteur HLM : 720 organismes à travers 5 fédérations propose de doubler la production de PLAI Prêt locatif aidé d’intégration - permet la construction de logements locatifs sociaux pour les personnes se trouvant dans une situation de grande précarité pour passer de 30 000 à 60 000 logements par an et de ramener la TVA à 5,5 % sur toutes les opérations.

La poursuite de la transition écologique dans le patrimoine des bailleurs est aussi un pré-requis de la sortie de crise. « Erilia souhaite une relance au travers de l'économie verte et nous pouvons être en capacité d’aller plus Prêt locatif à usage social - catégorie correspondant aux HLM traditionnels (65 % de la population française éligible), loyers plus élevés que pour ceux des logements PLAI loin sur ce point », selon Frédéric Lavergne.

Vis-à-vis des prestataires, les bailleurs peuvent faire preuve de souplesse. « Dans certains cas, nous pouvons proposer des avances sur des prestations dont on sait qu’elles seront faites », dit Jean-Luc Vidon. Selon Frédéric Lavergne, « pour continuer à assurer ce rôle contracyclique, les bailleurs peuvent répondre présents sur des sujets de reprises de l'économie dans le secteur du bâtiment », notamment auprès des entreprises de maintenance.

Sur la simplification de procédures administratives et la prise de décision à l'échelle locale, la période de crise permet « de voir ce qui fonctionne et les choses sur lesquelles nous pourrions obtenir des simplifications, comme les autorisations d’urbanisme », dit Nadia Bouyer. « Nous sommes en capacité de jouer ce rôle d’amortisseur si on nous donne les moyens administratifs de le faire », déclare Frédéric Lavergne.


Assurer la continuité du service et répondre aux besoins des locataires

Afin d’assurer la continuité de service pour les locataires, Jean-Luc Vidon, président de l’Aorif, relève que les bailleurs sociaux s’engagent pendant la crise sanitaire « pour assurer le service quotidien, l’information aux habitants, le lien avec les amicales de locataires ». « L’attention se porte aussi sur les loyers et les charges avec des dispositions prises par les bailleurs pour accompagner les locataires ».

Jean-Alain Steinfeld, directeur interrégional Île-de-France de CDC Habitat, relève que « le soin pour les locataires » et notamment « le maintien de la propreté et d’un cadre de vie corrects » sont essentiels en cette période de crise sanitaire. « La propreté urbaine est un pré-requis de la sûreté urbaine ».

Hauts-de-Seine Habitat avait « anticipé » le confinement et « recentré les actions prioritaires sur l’hygiène et réorganisé la totalité des services », indique Damien Vanoverschelde, directeur général de l’OPH départemental.

  • Dans le cadre des 12 résidences seniors gérées par l’office, des difficultés d’approvisionnement en masques ont du être résolues. « Nous pouvons tenir jusqu’au 30 avril mais si nous n’avons pas de livraisons d’ici là, on sera obligé de suspendre des activités », ajoute-il.

« Nous avons tous réussi à gérer les priorités pour maintenir le bon fonctionnement des immeubles », indique Nadia Bouyer, directrice générale de Seqens. L’ESH du groupe Action Logement a mis en place « des principes qui vont nous guider dans l’accompagnement personnalisé des locataires sur les conséquences économiques de la crise », dans le cadre d’une charte d’accompagnement.  

« Des personnes vont aussi se retrouver sans revenu et plutôt que d’attendre, nous souhaitons jouer notre rôle d’amortisseur, contracylique, en proposant aux locataires de verser une partie de leur loyer dans les mois à venir, selon un taux d’effort compatible avec leurs ressources ».

Maintenir des attributions de logements

« Les attributions de logements sont en berne », constate le président de l’Aorif. « Mais le processus continue et les Caleol Commission d’attribution des logements et d’examen de l’occupation des logements ont repris pour certains bailleurs, car la mobilité est essentielle », ajoute-il.

L’ESH Seqens a maintenu certaines attributions et chaque semaine les commissions d’attribution ont lieu. Dans les 15 premiers jours d’avril, 50 entrées dans un logement ont eu lieu, permises par la mise en place d’un bail numérique, dès le 15 mars. 

Jouer un rôle d’amortisseur pour les fournisseurs et prestataires

Si les chantiers sont à l’arrêt, il faut « souligner le travail des prestataires de maintenance, des entreprises d’exploitation et des PME », indique Jean-Luc Vidon. Chez Enerlis, « les 3 quarts de nos effectifs sont en chômage partiel », indique Aurélie Gaudillère.

« Sur 18 % de clients actifs, qui continuent les travaux, 10 % sont des bailleurs sociaux », ajoute-elle. « Les marchés continuent, certains ont gelé les pénalités, ce qui est important car évidemment il y aura des retards ». Après la publication du guide de l'OPPBTP Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics , « notre travail consiste à mettre en place la surveillance et la protection adaptées à cette situation ».

Idex fait partie « des rares prestataires à encore entrer dans les logements » pendant la crise sanitaire. « Malgré les mesures de chômage partiel, de prêts garantis par l'État, il y aura quand même un sujet de trésorerie », indique Benjamin Fremaux Président @ Idex
.

Préparer la reprise 

Aurélie Gaudillère estime qu’il faut « distinguer la reprise opérationnelle à court terme et la relance dans le monde de l’après Covid-19 ». Une nouvelle organisation « entre les bailleurs sociaux et fournisseurs, avec l’appui des pouvoirs publics nationaux locaux » est à prévoir.

« Nous allons avoir besoin des bailleurs sociaux, d’une visibilité dans la suite de leurs projets en matière de baisse de consommation d'énergie et de décarbonation du patrimoine ».

« La capacité de relance est liée à la réussite de la reprise, qui doit être progressive et permettre un dialogue important entre les bailleurs sociaux et partenaires, les entreprises du bâtiment et la maîtrise d’œuvre », déclare le président de l’Aorif.

Réussir la relance

Simplifier les procédures et la prise de décision à l’échelle territoriale

Pour la reprise des chantiers « nous avons besoin de mesures de simplification ». « Nous souhaitons plaider notre cause auprès des pouvoirs publics sur la simplification des procédures de marchés », ajoute Frédéric Lavergne. Cette période de crise permet aussi « de voir ce qui fonctionne et les choses sur lesquelles on pourrait avoir des simplifications, comme les autorisations d’urbanisme », estime Nadia Bouyer. « Pour les décideurs publics, facilitez nous la reprise rapide avec des prises de décisions rapides », ajoute-elle.

Sur les agréments de logement, « on pourrait aller plus vite, ne pas être bloqués dans les instructions ». La relance « se fera aussi avec l’État et les collectivités qui déterminent les ambitions dans les territoires », estime Jean-Luc Vidon. « Si nous voulons jouer le rôle de courroie entraînante, il est urgents que des simplifications aient lieu », selon Frédéric Lavergne, notamment en matière de commande publique. « Très vite, nous avons la possibilité de décliner l’impulsion nationale au niveau local par une convention avec les préfectures pour décliner des mesures de simplification ».

« Nous sommes en capacité de jouer ce rôle d’amortisseur si on nous donne les moyens administratifs de le faire ».

« Il faut simplifier, pour que les opérations puissent aller vite », estime Jean-Luc Vidon. Une convention signée en septembre 2019 entre l’Aorif, la préfecture de région et la Banque des territoires prévoit l’accélération des mises en service de logements, rappelle-t-il. Selon lui, « nous avons besoin d’une métropole qui fonctionne bien et au-delà de ce qu’elle fait aujourd’hui pour réinjecter de l'égalité, sur le territoire de la Métropole du Grand Paris ». 

Conseils municipaux et intercommunalités : nécessaire « stabilisation » des partenaires dans les territoires

Il est « urgent que les conseils municipaux et intercommunalités s’installent car il manque un opérateur essentiel qui est capable de prendre des décisions à court et moyen terme », estime Damien Vanoverschelde.

Après la crise, « nous aurons un sujet sur l’installation de la réservation en flux avec les collectivités locales et nous y arriverons si nos partenaires sont stabilisés, estime Jean-Alain Steinfeld.  »Une coordination plus forte à l'échelle régionale" serait profitable au secteur.

Aorif

Union sociale pour l’habitat d’Île-de-France
Missions : appui professionnel auprès de ses adhérents ; représentation au niveau régional, départemental et intercommunal décliner es grandes priorités nationales, représenter les organismes dans les différentes instances de décision et de réflexion et défendre les intérêts de la profession auprès des partenaires institutionnels, politiques et financiers.
Membres : 112 organismes de logement social gérant 1,3 million de logements locatifs sociaux (soit 26 % du parc national)
• Président : Damien Vanoverschelde, directeur général de Hauts-de-Seine Habitat
• Directrice : Anne-Katrin Le Doeuff
• Tel. : 01 40 75 70 15


Catégorie : Bailleurs sociaux


Adresse du siège

15 rue Châteaubriand
75008
75008 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 7635, créée le 18/09/2018 à 06:03 - MàJ le 02/04/2024 à 17:55

CDC Habitat

• Missions : Logement social et intermédiaire, gestion locative, accession, à la propriété gestion d’immobiliers publics
• Création : 1961 (en 2018, le groupe SNI devient CDC Habitat)
• Forme juridique : société anonyme d'économie mixte
Actionnariat : Caisse des dépôts et consignations (société mère à 100 %)
Résultats : 2,7 Md€ de produits nets en 2022
Investissements : 1,16 Md€ dont 1,03 Md€ dans la production en 2022 (chiffre publié le 22/08/2023)
• Parc : 531 900 logements gérés, 17 500 logements livrés, 25 700 logements mis en chantiers, 10 700 logements réhabilités
Effectif : 10 200 salariés
• Présidente : Anne-Sophie Grave
• Directeur général : Clément Lecuivre
Président du conseil de surveillance : André Yché
• Contact : Isaline Ollivier, responsable relations presse


Catégorie : Bailleurs sociaux
Entité(s) affiliée(s) :
- Adoma
- Ampère Gestion


Adresse du siège

33 avenue Pierre Mendès-France
75013 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6448, créée le 31/01/2018 à 05:50 - MàJ le 05/04/2024 à 15:19

Hauts-de-Seine Habitat

• Office départemental des Hauts-de-Seine
Création : 1969
Parc : 38 209 logements (avril 2022)
Effectifs : 849 collaborateurs
Président : Rémi Muzeau (Vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, maire de Clichy-la-Garenne)
Siège : Nanterre
Tél. : 01 47 57 31 77


Catégorie : Bailleurs sociaux


Adresse du siège

45 rue Paul Vaillant-Couturier
92300 Levallois-Perret France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 8298, créée le 28/02/2019 à 05:39 - MàJ le 06/03/2024 à 15:36

Erilia

• Entreprise sociale pour l’habitat (ESH), groupe Habitat en Région devenue société à mission en 2021
• Création : 1958
• Actionnariat
 : groupe Habitat en Région, Métropole Aix-Marseille-Provence, Grand Lyon Métropole et Métropole Nice Côte d’Azur, 3 représentants des locataires et de personnes morales
• Implantation : 7 régions, 38 départements et 329 communes
• Parc : 64 681 logements et 134 401 personnes logées (2022)
• Présidente : Christine Fabresse
• Directeur général : Frédéric Lavergne
• Secrétaire générale, directrice de la communication et de l’engagement responsable : Nathalie Calise
• Effectif : 897 collaborateurs
• Chiffre d’affaires :
440 M€ (2022)
- 2021 : 414 M€
• Contact  : Nathalie Calise
• Tél. : 04 91 18 45 45


Catégorie : Bailleurs sociaux


Adresse du siège


Pôle Moyens et services aux occupants
72 bis, rue Perrin Solliers
13006 Marseille France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 9666, créée le 24/02/2020 à 11:28 - MàJ le 15/03/2024 à 10:40

Seqens

• Filiale immobilière d’Action Logement
• Création :
octobre 2019 (issue de la fusion de 6 ESH en Île-de-France : France habitation, Domaxis, Sogemac Habitat, L’Athégienne, Sofilogis et Pax-Progrès-Pallas)
• Implantation :
les 8 départements d’Ile-de-France (333 communes)
• Filiales : Seqens Solidarités spécialisée dans l’habitat spécifique et Seqens Accession, coopérative qui développe des programmes neufs d’accession sociale à la propriété
• Parc : 106 000 logements familiaux dont 12 000 spécifiques, 845 commerces en pied d’immeubles
• Salariés : 1 600 personnes
• Président :
Jérôme Bédier
• Directeur général : Stéphane Dauphin
• Directrice de la Communication et RP : Anne-Caroline Bayonne
• Tél. :
01 86 52 62 32


Catégorie : Bailleurs sociaux


Adresse du siège

14-16 boulevard Garibaldi
92130 Issy-les-Moulineaux France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 8536, créée le 16/04/2019 à 05:50 - MàJ le 05/04/2023 à 15:39

©  BB
©  BB