Demandez votre abonnement découverte !

Exclusif« Le BRS pourrait représenter jusqu'à 15 % des ventes dans le neuf » (Laurent Escobar, Adequation)

News Tank Cities - Paris - Interview n°219660 - Publié le 17/06/2021 à 17:54
- +
©  BB
Centre-ville de Besançon (Doubs) - ©  BB

« Le modèle OFS Organisme de foncier solidaire - Créé par la loi ALUR, agréé par le préfet de région et dédié au portage foncier pour réaliser des logements en accession ou location à usage de résidence principale et le bail réel solidaire (BRS Bail réel solidaire - Créé par la loi ALUR : le ménage est propriétaire de sa maison mais locataire du terrain. Contient des clauses de prix de revente et des plafonds de ressources des acheteurs ) ont des potentialités importantes et nous sommes convaincus qu’il va modifier le paysage du logement, en profondeur, dans les 10 ans à venir. Il ouvre une 3e voie entre la location et la pleine propriété. Il doit redonner sa chance à des biens immobiliers délaissés, jugés trop coûteux à remettre en état. C’est un 3e statut, dans une approche renouvelée du foncier et dans un temps long, qui répond à un besoin générationnel », indique Laurent Escobar
, directeur associé de la société Adequation Statut : SAS basée à Lyon Création : 1992 Missions : observe, analyse et étudie les marchés immobiliers résidentiels en France au travers 3 métiers hybrides : data, études et conseil. ADEQUATION… à Lyon, le 16/06/2021.

Adéquation étudie les marchés immobiliers résidentiels en France, notamment le logement abordable. Elle a publié, le 28/04/2021, une analyse de 26 pages sur le modèle OFS et BRS, ses perspectives et enseignements après les 1e retours d’expérience. « Parmi les 300 ou 350 opérations en BRS à l’étude, les 1e commercialisations sont encourageantes, mais encore insuffisamment nombreuses pour valoir statistique. Nous y verrons plus clair en 2022. Dans l’immédiat, nous estimons que le BRS pourrait représenter jusqu'à 15 % des ventes dans le neuf », déclare Laurent Escobar.

« Dans ce modèle, beaucoup de promoteurs se posent des questions et se sentent exclus du dispositif OFS. 30 % de la demande d'étude vient des promoteurs qui veulent concourir à l’acquisition des droits réels à l’OFS, afin de remplir leurs obligations vis-à-vis de la loi SRU Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains, du 13/12/2000, dont l’article 55 impose un quota de 25 % de logements sociaux en 2025, dans chaque commune de 3 500 habitants  », dit-il.

Laurent Escobar répond aux questions de News Tank.


« Une 3e voie entre la location et la pleine propriété »

Vous avez publié en mai 2021 un document « OFS Organisme de foncier solidaire - Créé par la loi ALUR, agréé par le préfet de région et dédié au portage foncier pour réaliser des logements en accession ou location à usage de résidence principale -BRS Bail réel solidaire - Créé par la loi ALUR : le ménage est propriétaire de sa maison mais locataire du terrain. Contient des clauses de prix de revente et des plafonds de ressources des acheteurs  : les clés pour passer à l’action », avec de nombreux témoignages et des exemples concrets. Pourquoi ?

Le modèle OFS-BRS a des potentialités importantes et nous sommes convaincus qu’il va modifier le paysage du logement, en profondeur, dans les 10 ans à venir. Il ouvre une 3e voie entre la location et la pleine propriété. Il doit redonner sa chance à des biens immobiliers délaissés, jugés trop coûteux à remettre en état. C’est un 3e statut, dans une approche renouvelée du foncier et dans un temps long, qui répond à un besoin générationnel. Il ne faut pas passer à côté.

Comment, en quelques mots, être convaincant sur l’intérêt du modèle ?

Le BRS a un rôle capital dans les territoires tendus où les prix du foncier bloquent la production de logements abordables. Mais il peut aussi répondre à des situations en secteur détendu. Dans des centres-villes en difficulté, où la vie a disparu, le BRS peut être un outil formidable. Un exemple : quand un appartement vaut 70 000 €, mais qu’il y a 100 000 € de travaux à faire, le total est trop élevé pour la plupart des ménages.

C’est une solution agile pour traiter l’urgence »

Si vous n’avez que les travaux du bâti à financer, vous retrouvez une gamme de prix abordable pour une résidence principale. Dans l’ancien, il a aussi toute son utilité, y compris pour lutter contre l’habitat indigne ou les passoires thermiques. C’est une solution agile pour traiter l’urgence.

Est-il possible de faire un 1e bilan des opérations avec BRS et d’en tirer des tendances ?

Il est trop tôt pour tirer le bilan du BRS. Parmi les 300 ou 350 opérations à l’étude, les 1e commercialisations sont encourageantes, mais encore insuffisamment nombreuses pour valoir statistique. Nous y verrons plus clair en 2022. Dans l’immédiat, nous estimons que le BRS pourrait représenter jusqu'à 15 % des ventes dans le neuf. La production et l’analyse de données que nous avons mises en place, dans le cadre de la diversification de nos activités vers la gestion de datas et d’indicateurs, doit permettre de mieux servir les habitants et leurs projets.

Le « logement abordable » est une thématique majeure de l’habitat, notamment dans les zones tendues. Comment lui donner plus d’ampleur ?

Le logement abordable fait partie de notre ADN, depuis plus de 10 ans. Mais nous devons mieux le valoriser, notamment auprès des promoteurs. Ils sont des partenaires importants en tant qu’apporteurs de fonciers, mais ils doivent bouger leur modèle pour répondre à la commande publique.

Beaucoup de promoteurs se sentent exclus du dispositif OFS »

Dans ce modèle, beaucoup de promoteurs se posent des questions et se sentent exclus du dispositif OFS. 30 % de la demande d'étude vient des promoteurs qui veulent concourir à l’acquisition des droits réels à l’OFS, afin de remplir leurs obligations vis-à-vis de la loi SRU Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains, du 13/12/2000, dont l’article 55 impose un quota de 25 % de logements sociaux en 2025, dans chaque commune de 3 500 habitants . Cela avant d’imaginer ensuite une revente à la découpe et un système de péréquation plus favorable que s’ils devaient produire des logements sociaux.

Parcours

Adequation
Directeur associé

Fiche n° 43834, créée le 15/06/2021 à 11:25 - MàJ le 17/06/2021 à 17:23

Adequation

Statut : SAS basée à Lyon

Création : 1992

Missions : observe, analyse et étudie les marchés immobiliers résidentiels en France au travers 3 métiers hybrides : data, études et conseil. ADEQUATION œuvre auprès de l’ensemble des acteurs de la filière, notamment en faveur du logement durablement abordable

Réseau : 7 implantations en France

Président  : Arnaud Anjoras

Directeurs généraux : Xavier Longin et Laurent Escobar

Chiffre d’affaires (2020) : 9,5 M€

Effectif : 103 personnes

Tél. : 04 72 00 87 87 (Lyon) / 01 40 28 12 00 (Paris)


Catégorie : Cabinet d'expertise, études et ingénierie


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 12322, créée le 15/06/2021 à 10:50 - MàJ le 21/07/2021 à 18:17

©  BB
Centre-ville de Besançon (Doubs) - ©  BB