Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Transformation écologique et efforts d’investissement gigantesques (K. Kastrinidis, groupe CDC)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°268259 - Publié le 21/10/2022 à 09:00
- +
©  BB
Kosta Kastrinidis, au 82e Congrès HLM à Lyon le 28/09/2022 - ©  BB

La tempête approchait, elle gronde à présent sur nos têtes. Les tensions géopolitiques, le choc inflationniste, l’urgence climatique et la crise énergétique se superposent pour créer ce que les Anglo-Saxons nomment une perfect storm. Ce contexte extrêmement complexe, il nous faut l’affronter. Résolument. Calmement. Intelligemment, écrit Kosta Kastrinidis Directeur des prêts @ Banque des Territoires
, directeur des Prêts de la Banque des Territoires • Groupe Caisse des dépôts• Activités : conseil et ingénierie, prêts à l’habitat et au secteur public local, investissements en fonds propres, opérateur de logement social, services bancaires… (groupe Caisse des Dépôts), dans une tribune adressée à News Tank le 20/10/2022.

Comme toutes les crises, celle-ci est porteuse de menaces autant que d’opportunités. Les transitions, que certains considéraient hier encore avec circonspection, prennent aujourd’hui un autre aspect. Non seulement elles ne sont plus optionnelles, mais elles apparaissent pour ce qu’elles sont : des solutions. La transition écologique, ou mieux encore la transformation écologique, est en effet la seule réponse efficace au changement climatique.

Cette transformation implique des efforts d’investissement gigantesques. La rénovation énergétique des logements existants, mais aussi la production de nouveaux logements durables et abordables, exigent de la part des financeurs une force de frappe impressionnante. Elles requièrent aussi une détermination d’airain chez les bailleurs sociaux.

Voici la tribune de Kosta Kastrinidis.


Dans la tempête, tenir le cap de la solidarité

La tempête approchait, elle gronde à présent sur nos têtes. Les tensions géopolitiques, le choc inflationniste, l’urgence climatique et la crise énergétique se superposent pour créer ce que les Anglo-Saxons nomment une perfect storm. Ce contexte extrêmement complexe, il nous faut l’affronter. Résolument. Calmement. Intelligemment.

Comme toutes les crises, celle-ci est porteuse de menaces autant que d’opportunités. Les transitions, que certains considéraient hier encore avec circonspection, prennent aujourd’hui un autre aspect. Non seulement elles ne sont plus optionnelles, mais elles apparaissent pour ce qu’elles sont : des solutions. La transition écologique, ou mieux encore la transformation écologique, est la seule réponse efficace au changement climatique.

Cette transformation implique des efforts d’investissement gigantesques. La rénovation énergétique des logements existants, mais aussi la production de nouveaux logements durables et abordables exigent de la part des financeurs une force de frappe impressionnante. Elles requièrent aussi une détermination d’airain chez les bailleurs sociaux.

Près de 12 Md€ de financements chaque année

Première bonne nouvelle : cette force de frappe financière existe et la Banque des Territoires a déjà commencé à la déployer. Deuxième bonne nouvelle : cette détermination est profondément ancrée chez les bailleurs. Le secteur HLM a depuis longtemps pris conscience des enjeux liés au climat et à l’énergie : c’était sa force. C’est aujourd’hui notre chance à tous.

Rappeler la grande résilience du secteur HLM »

À la Banque des Territoires, nous connaissons le secteur HLM. Nous sommes son partenaire historique, son financeur de référence. Nous accordons chaque année aux bailleurs sociaux près de 12 Md€ de financements pour les aider à répondre au besoin le plus élémentaire de nos concitoyens : se loger. Nous savons le rôle capital que jouera ce secteur dans la transformation écologique. Nous misons sur son sens de l’intérêt général et son goût de l’innovation.

Oui l’ambition est élevée, oui le contexte est difficile : la plupart des banques centrales et institutions financières tablent encore sur une montée de l’inflation et des taux, pour une normalisation d’ici 18 mois à 2 ans ; l’explosion du coût de l’énergie ne pourra être intégralement répercutée sur les quittances au risque de contraindre davantage encore des publics fragilisés et de provoquer des impayés de loyers.

C’est dans cette période paroxystique que l’apport du secteur HLM à ses locataires et à la cohésion nationale sera le plus fort. Je souhaite rappeler la grande résilience du secteur HLM et de son modèle unique de financement que nous portons avec plus de 170 Md€ d’encours de prêts. Le secteur saura passer ce pic d’inflation sans dommages durables, tout comme il a régulièrement fait la démonstration de sa solidité en affrontant bien des chocs depuis plus d’un siècle.

Concilier le vert et le social

Car le secteur HLM est robuste. Comme l’a rappelé notre étude Perspectives 2022 publiée récemment, il bénéficie d’une situation financière favorable qui doit lui permettre d’aborder avec calme les turbulences du moment. Le secteur est suffisamment fort pour mener les réhabilitations thermiques jusqu’à un pic annuel d’environ 125 000 par an. Et il pourra en parallèle continuer à construire entre 90 000 et 100 000 logements neufs par an, en comptant sur l’engagement de la collectivité au service de cet objectif.

C’est une nécessité pour le pays. Car le vrai défi qui nous attend peut se résumer en quelques mots : concilier le vert et le social. Toutes ces crises qui se sont mêlées les unes aux autres font naître des enjeux sociaux très prononcés. Il nous faut donc réussir à associer transition écologique et modèle social durable. Pour résorber les files d’attentes toujours croissantes, nous devons produire plus. Pour répondre aux exigences environnementales, nous devons produire et rénover mieux.

Accéder au palier 2025 de la RE 2020 »

Il nous faut donc construire les outils qui nous évitent d’avoir à arbitrer entre ces deux objectifs, en apparence contradictoires mais en réalité indissociables. Nous venons ainsi de lancer, en lien avec Action Logement • Missions : faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi • Création : 1953 (Participation des Employeurs à l’Effort de Construction dit 1 % logement) • Organisation : - Action Logement… , un nouveau prêt de haut de bilan sur la construction verte assis sur une enveloppe de plus de 200 M€ sans amortissement du capital emprunté sur les 20 premières années à taux zéro, permettant d’accompagner de manière très concessive les bailleurs sociaux qui se positionnent dès à présent sur le palier 2025 de la RE 2020 Réglementation environnementale 2020  .

Par ailleurs, nous prenons toute notre part à l’effort puisque dans le cadre du volet Climat de notre Plan de relance déployé en 2020, nous avons déjà réalisé 8,5 Md€ d’investissements en deux ans pour la Banque des Territoires sur les 40 Md€ prévus avec Bpifrance • Banque publique d’investissement, avec Bpifrance SA, Bpifrance Financement, Bpifrance Participations et Bpifrance Investissement Actionnariat : Caisse des Dépôts (50 %) et Bpifrance EPIC… (soit 43 % de l’objectif 2020-2024).

Les urgences sociales comme climatiques sont impérieuses. Nous devons collectivement nous garder du piège de l’attentisme. Il faut continuer à avancer et à investir même si cela dégrade transitoirement les résultats. Les tutelles et parties prenantes du secteur devront s’en rappeler dans les prochains mois et soutenir l’investissement malgré le vent adverse.

Choc inflationniste transitoire et conjoncturel

En effet, ce choc inflationniste est transitoire, conjoncturel. Il ne devrait donc pas venir perturber en profondeur la politique d’investissement du secteur HLM qui est un investisseur de très long terme. Les prêts aux maturités exceptionnelles que nous proposons (de 40 ans pour atteindre 60 voire 80 ans avec notre Octofoncier qui finance l’acquisition de foncier en zones tendues ) constituent une vraie solution de lissage de ces effets conjoncturels et une réponse financière concrète pour que la conjoncture ne vienne pas impacter durement la décision d’investissement.

Apporter de la visibilité dans le brouillard »

C’est également pour répondre aux craintes de certains acteurs que nous venons de lancer le prêt Horizen pour les prêts à la construction de logements sociaux Plus. Ce dispositif transitoire permet de bénéficier d’une phase de cinq ans à taux fixe afin d’apporter de la visibilité dans le brouillard du contexte actuel, financement prolongé à très long terme (jusqu’à 75 ans) par une phase indexée sur le TLA Taux de livret A , comme la grande majorité des prêts que nous accordons.

On dit que c’est dans la difficulté qu’on reconnaît ses vrais amis. Le contexte actuel est à cet égard tout à fait éclairant. Il est frappant que certaines offres opportunistes de marché s’évaporent au moment où le secteur a le plus besoin de visibilité sur ce que ses partenaires pourront faire pour lui. Nous avons toujours été présents pour investir, financer et prêter au secteur HLM afin qu’il atteigne ses ambitions au service du pays. Avec le Plan logement de 20 Md€, nous avons fait la démonstration de notre capacité à déployer des dispositifs massifs dans des délais limités lorsque le secteur en avait besoin, y compris en retravaillant sa dette pour dégager des marges nouvelles.

Une nouvelle voie dans le secteur du BTP

La transformation des modes de vie, l’essor du télétravail et le retour vers les villes moyennes entraînent de forts mouvements de réaménagement du territoire. Nous accompagnerons financièrement ces transformations.

En cohérence avec les ambitions environnementales du pays dont le Zéro artificialisation nette (ZAN Zéro artificialisation nette - Objectif de réduction de la consommation d’espace à zéro unité nette de surface consommée en 2050, fixé par le plan Biodiversité du Gouvernement en juillet 2018 ) et la trajectoire bas-carbone, nous soutiendrons l’émergence sur la prochaine décennie d’une nouvelle voie dans le secteur du BTP, à mi-chemin entre la construction et la rénovation : la seconde vie du bâtiment pour laquelle nous construisons actuellement avec l’État et l’Union sociale pour l’habitat (USH) les contours d’un tout nouveau type de financement qui placera une fois encore le monde HLM au cœur de l’innovation au service de nos territoires, notamment nos quartiers prioritaires.

C’est en nous montrant solidaires que nous traverserons la tempête sans dommages. C’est dans la sérénité et le pragmatisme que nous forgerons ensemble les solutions nécessaires. C’est dans le refus de créer entre eux des antagonismes que les acteurs du logement trouveront la voie vers l’avenir.

La rubrique est dirigée par Jean-Luc Berho (berhoji@laposte.net), créateur des Entretiens d’Inxauseta, événement annuel dédié aux politiques du logement et de l’habitat. La dernière édition a eu lieu le 26/08/2022 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques) sur le thème de l’urgence à agir. Jean-Luc Berho est également président de la Coopérative de l’immobilier, à Toulouse. La rubrique a vocation à mettre en exergue des avis experts sur l’accès au logement, le parcours résidentiel, la politique de la ville, l’urbanisme et l’aménagement des territoires, en France et à l’international.

Kosta Kastrinidis


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Banque des Territoires
Directeur des prêts
Banque des Territoires
Directeur du département RH de la direction
Banque des Territoires
Secrétaire général direction des clientèles bancaires

Fiche n° 42926, créée le 15/02/2021 à 18:04 - MàJ le 21/10/2022 à 19:22

Banque des Territoires

• Groupe Caisse des dépôts
• Activités
 : conseil et ingénierie, prêts à l’habitat et au secteur public local, investissements en fonds propres, opérateur de logement social, services bancaires, consignations et dépôts spécialisés
• Réseaux : 16 directions régionales et 35 implantations territoriales
• Mission : apporter plus rapidement des solutions sur mesure à tous ses clients, avec une attention particulière aux petites et moyennes collectivités. En fonction du besoin de chaque client, la Banque des Territoires peut intervenir à toutes les étapes d’un projet, en amont comme en aval
• Création : mai 2018
• Effectifs : 10 000 employés
• Directeur général : Olivier Sichel, directeur général adjoint du groupe Caisse des dépôts
Tél. : 01 58 50 00 00


Catégorie : Etat et autorités publiques
Maison mère : Caisse des Dépôts


Adresse du siège

56, rue de Lille
75007 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 8085, créée le 10/01/2019 à 06:06 - MàJ le 21/10/2022 à 02:13

©  BB
Kosta Kastrinidis, au 82e Congrès HLM à Lyon le 28/09/2022 - ©  BB