Logement des jeunes ou le rêve inaccessible ! (Francis Stéphan, Dg de Domofrance)

News Tank Cities - Paris - Tribune n°211921 - Publié le 19/03/2021 à 10:59
©  D.R.
Francis Stéphan, directeur général de Domofrance - ©  D.R.

La jeunesse constitue l’avenir de notre société, le contexte actuel ne lui laisse à voir qu’un tunnel sans fin, un horizon sans perspective dans lequel se projeter. Nous devons être vigilants à ne pas faire de cette génération une génération sacrifiée. En effet, la jeunesse d’aujourd’hui est confrontée à des difficultés, à plusieurs niveaux. Bien sûr, la situation sanitaire impacte leur rapport à la formation et crée des conditions d’études dégradées qui peuvent leur laisser à penser qu’ils vont obtenir des diplômes au rabais. Cela génère des conditions d’études anxiogènes qui engendrent des difficultés à se projeter dans l’avenir, écrit Francis Stéphan Directeur général @ Domofrance
, directeur général de Domofrance Filiale d’Action Logement Immobilier, Domofrance est implantée en Nouvelle-Aquitaine. À partir du 01/09/2020, l’ESH absorbe Ciliopée Habitat et Habitelem. • Création : 1958 • Missions … , dans une tribune adressée à News Tank, le 18/03/2021.

Notre société est en pleine mutation et va devoir s’armer de citoyens formés et éduqués pour exister et prospérer. Ce sont ces forces vives qui vont nous permettre de construire cette société occidentale renouvelée. Comment mobiliser cette jeunesse si ses besoins élémentaires ne sont pas satisfaits ? Et parmi eux, le logement. Il manque aujourd’hui plusieurs milliers de logements abordables pour les jeunes, la conjoncture actuelle a accentué la crise du logement préexistante.

Voici la tribune de Francis Stéphan.


Logement des jeunes ou le rêve inaccessible !

La jeunesse constitue l’avenir de notre société, le contexte actuel ne lui laisse à voir qu’un tunnel sans fin, un horizon sans perspective dans lequel se projeter. Nous devons être vigilants à ne pas faire de cette génération une génération sacrifiée. En effet, la jeunesse d’aujourd’hui est confrontée à des difficultés, à plusieurs niveaux. Bien sûr, la situation sanitaire impacte leur rapport à la formation et crée des conditions d’études dégradées qui peuvent leur laisser à penser qu’ils vont obtenir des diplômes au rabais. Cela génère des conditions d’études anxiogènes qui engendrent des difficultés à se projeter dans l’avenir.

La pandémie a aggravé la paupérisation »

De surcroît, l’accès aux stages et au milieu professionnel, qui font souvent partie intégrante de leur cursus et permettent aux étudiants de confronter leurs connaissances théoriques au monde de l’entreprise, est compliqué, voire impossible. Ils ne s’en trouvent que plus isolés. Au-delà du contexte même de la formation, il est un problème plus grave qui est l’impact sur les conditions de vie des étudiants. La pandémie a aggravé la paupérisation du mode de vie d’un certain nombre d’entre eux.

Beaucoup de jeunes financent leurs études grâce à des petits « jobs » qui ne sont plus accessibles à l’heure actuelle. La crise a amplifié la situation pour certains, les incitant à abandonner leurs études faute de ressources, et pire, les plongeant dans des conditions de vie sous le seuil de pauvreté, voire d’hyper-précarité, ne leur permettant pas une alimentation de qualité mais également parfois en quantité suffisante. Ces jeunes sont dans une étape charnière de leur construction de citoyen. Pour certains, ils n’osent pas informer leurs parents de la situation dans laquelle ils se trouvent, pour ne pas renoncer à leurs études, élément charnière de leur émancipation et de leur rêve d’avenir.

Il manque aujourd’hui plusieurs milliers de logements abordables

Notre société est en pleine mutation et va devoir s’armer de citoyens formés et éduqués pour exister et prospérer. Ce sont ces forces vives qui vont nous permettre de construire cette société occidentale renouvelée. Comment mobiliser cette jeunesse si ses besoins élémentaires ne sont pas satisfaits ? Et parmi eux, le logement. Il manque aujourd’hui plusieurs milliers de logements abordables pour les jeunes, la conjoncture actuelle a accentué la crise du logement préexistante. Le secteur du logement privé, de droit commun, est souvent trop cher ou inadapté. La problématique déjà forte attendait une réponse prégnante ; elle s’est transformée en réponse urgente. Les plans de relance prévus par l’État adressent un signal positif, et les bailleurs sociaux ont vocation à se mobiliser pour y répondre.

Les collectivités locales sont elles aussi mobilisées. A titre d’exemple, preuve en est la politique volontariste menée par la Région Nouvelle-Aquitaine en faveur du logement jeune et le travail collectif entrepris par Bordeaux Métropole • Métropole située dans le département de la Gironde (33) en Région Nouvelle-Aquitaine• 28 communes - 791 958 habitants (Insee, 2017) - 420 328 logements - 414 162 emplois - 75 089 entreprises… afin de mobiliser tous les acteurs de la production de logements étudiants.

Produire de manière ciblée

Les bailleurs disposent des moyens financiers mais ne peuvent produire faute de foncier. La clef pour être les alliés de cet effort de production massif est de libérer du foncier. Nous pourrons ainsi produire, pour notre compte ou le compte de tiers (notamment le CROUS Centre régional des œuvres universitaires scolaires ), des logements abordables, pour exemple un logement de 20 m2 meublé charges comprises à moins de 400 € avant APL Aide personnalisée au logement - aide financière destinée à réduire le montant du loyer ou des mensualités d’emprunt en cas d’accession à la propriété . Le défi à relever n’est pas uniquement le volume de production, mais également de produire de manière ciblée. Loger ne se résume pas à offrir un toit mais également des infrastructures et des services connectés adaptés aux nouveaux modes de vie. Nous devons veiller à mailler le territoire afin d’être au plus proche des pôles d’enseignement en intégrant la question de la mobilité et d’un environnement de qualité qui ne néglige pas la nature mais aussi l’accès aux équipements sportifs et culturels, composantes intrinsèques de la vie des jeunes.

Les modes d’études nous obligent à repenser les modes d’hébergement. Apprentissage, alternance, stage de longue durée… Les étudiants multiplient les sites d’études et peuvent devoir cumuler jusqu’à 3 logements dans l’année. Cela nous encourage à développer un habitat de transition qui offre fluidité et souplesse : logements étudiants, foyers jeunes travailleurs, hébergement temporaire… Les modalités de bail doivent évoluer elles aussi en conséquence, le législateur doit faire preuve d’innovation et de souplesse.

La proximité avec les transports en commun

Notre attention ne doit pas se focaliser uniquement sur les apprenants. Elle doit également les accompagner dans leur entrée dans la vie active. L’accès au logement est un pré-requis à l’emploi et à la mobilité qui est essentielle pour se rapprocher des bassins d’emploi. Cela ne doit plus constituer un frein à l’insertion professionnelle. C’est pour cela que notre attention se porte également sur les jeunes actifs avec une mobilisation forte par une offre renouvelée.

Réactivité, souplesse et aides financières »

Pour Domofrance, filiale du Groupe Action Logement Immobilier, le logement des jeunes est une priorité inscrite au cœur de notre Projet Stratégique d’Entreprise (PΣPSE) ! En effet, pour répondre à la pénurie de logements étudiants en région Nouvelle-Aquitaine, Domofrance s’est engagée depuis plusieurs année à développer une offre nouvelle. Ainsi, Yellome est née, notre marque dédiée aux jeunes, étudiants, apprentis, jeunes travailleurs. Nous produisons des logements jeunes gérés en direct mais également pour le compte de tiers, et en particulier pour le CROUS avec qui nous entretenons un partenariat privilégié. Leurs atouts ? La proximité avec les transports en commun, les commerces et services du quotidien. Les résidences incluent un accompagnement sur mesure : réactivité, souplesse et aides financières.

Afin de pallier au manque, notre avons accéléré notre production de logements destinés aux étudiants et jeunes actifs de moins de 30 ans, nous nous sommes engagés à porter notre offre à plus de 3 000 logements jeunes en région Nouvelle-Aquitaine à l’horizon 2023. Le futur de notre société repose sur le logement. Façonnons-le ensemble et offrons ainsi, par la mobilisation de tous, un avenir à cette jeunesse qui détient les clefs du monde de demain !

Rubrique animée par Jean-Luc Berho (berhoji@laposte.net), créateur des Entretiens d’Inxauseta, événement annuel dédié aux politiques du logement et de l’habitat. L'édition 2021 est programmée le 27/08/2021 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques). Jean-Luc Berho est également président de la Coopérative de l’immobilier, à Toulouse. La rubrique a vocation à mettre en exergue des avis experts sur l’accès au logement, le parcours résidentiel, la politique de la ville, l’urbanisme et l’aménagement des territoires, en France et à l’international.

Francis Stéphan


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Domofrance
Directeur général
Immobilière Podelhia
Président du comité exécutif
Crédit mutuel Arkéa
Directeur pôle immobilier
SCIC AMO-CDC
Directeur du développement

Êtablissement & diplôme

IERSO
DESS Aménagement du territoire et Economie du développement local
Université Bordeaux Montaigne (Bordeaux 3)
Licence maîtrise en aménagement

Fiche n° 34236, créée le 14/02/2019 à 16:26 - MàJ le 22/03/2021 à 11:26

Domofrance

Filiale d’Action Logement Immobilier, Domofrance est implantée en Nouvelle-Aquitaine. À partir du 01/09/2020, l’ESH absorbe Ciliopée Habitat et Habitelem.
• Création : 1958
• Missions : aménageur urbain, promoteur construteur, bailleur social, développeur d’une offre solidaire, syndic de copropriété
• Parc : 40 000 logements locatifs (à partir du 01/09/2020)
• Chiffre d’affaires : 263 M€ (à partir du 01/09/2020)
• Collaborateurs : 670 (à partir du 01/09/2020)
• Président : Philippe Rondot
• Directeur général  : Francis Stéphan
• Contact : Gwénaëlle Davault-Mathieu, directrice qualité, marketing et communication
• Tél. : 05 56 33 46 72

Catégorie : (IHL) Bailleurs sociaux


Adresse du siège

110 avenue de la Jallère
33000 Bordeaux France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 8230, créée le 14/02/2019 à 04:34 - MàJ le 26/06/2020 à 15:36


©  D.R.
Francis Stéphan, directeur général de Domofrance - ©  D.R.